A
A

Bitcoin (BTC), vente massive issue d’un trafic de drogue

ven 22 Juil 2022 ▪ 11h45 ▪ 2 min de lecture - par Rédaction CT

En 2014, lors d’une vente aux enchères, les autorités américaines avaient vendu des bitcoins (BTC) saisis. Les États-Unis sont ainsi devenus le premier pays à vendre des BTC confisqués. Et depuis, beaucoup d’autres pays ont mis en vente des cryptomonnaies confisquées par la police dans le cadre d’enquêtes criminelles. C’est le cas de la Finlande, qui a récemment liquidé des bitcoins (BTC) qui ont été saisis dans le cadre d’opérations antidrogue.

crypto-bitcoin-salvador

La Finlande liquide 1 889,1 bitcoins (BTC)

Le 21 juillet, le compte Bitcoin Archive a publié sur Twitter une information selon laquelle la « Finlande a vendu 46 millions d’euros de bitcoins qui ont été saisis lors d’un raid de la police ». En effet, les douanes finlandaises ont liquidé une réserve de 1 889,1 bitcoins (BTC) qui ont été saisis lors de plusieurs interventions policières visant à arrêter des personnes impliquées dans le trafic de drogue.

En juillet 2021, les douanes avaient lancé un appel d’offres pour trouver des courtiers souhaitant échanger les BTC saisis contre de la monnaie fiat. En avril 2022, elles ont sélectionné deux courtiers pour réaliser la vente. C’est ainsi que la Finlande a procédé à la vente de 1 889,1 bitcoins pour récolter 46,5 millions d’euros.

Ces informations ont été révélées par le gouvernement finlandais le 21 juillet à travers un communiqué envoyé par courriel. Il faut savoir que la plupart des BTC vendus ont été saisis lors de raids qui ont eu lieu avant 2018.

Après avoir vendu 46,5 millions d’euros de bitcoins (BTC) confisqués à des criminels impliqués dans du trafic de drogue, la Finlande détient encore 90 BTC.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Rédaction CT avatar
Rédaction CT

Derrière la signature générique « Rédaction CT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !