A
A

Terra (LUNA) : Une nouvelle tempête à l'horizon ?

mer 14 Sep 2022 ▪ 14h00 ▪ 3 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

En ce moment, les autorités sud-coréennes réétudient le cas de l’écosystème Terra. Ils ont pour objectif d’évaluer les caractéristiques des tokens qui lui sont associés, à l’instar de Luna Classic (LUNC), TerraClassicUSD (USTC), etc. Au terme de cet examen, les enquêteurs pourront mener de nouvelles charges contre Terraform Labs et Do Kwon.

Terra Luna, enquête, poursuite, Corée du Sud

Terra, de nouvelles poursuites ?

L’effondrement de Terra en mai dernier n’a pas laissé les autorités sud-coréennes indifférentes. Une enquête approfondie a été lancée afin d’éclaircir les zones d’ombre autour de cette affaire.

Hier, Forkast a révélé que les procureurs en charge de cette affaire sont en train d’examiner le cas de la blockchain Terra. Cette fois-ci, ils examinent minutieusement les tokens LUNC et USTC afin de dégager leurs caractéristiques. Au terme de cette enquête, ils pourront déterminer si ces actifs sont des titres ou pas.

Do Kwon et son équipe doivent actuellement prendre leur mal en patience avant la publication du rapport de cette enquête. En effet, s’il s’avère que LUNC, USTC et les services de DeFi de Terra entrent dans la catégorie « titres », d’autres inculpations les attendront devant le tribunal.

Koo Tae-on, avocat du cabinet sud-coréen Lin, explique :

« S’ils sont considérés comme des titres, les poursuites sont plus faciles, car l’émission des titres non enregistrés est une violation de la loi sur les marchés des capitaux. »

Le test de Howey en quelques mots

D’après Business Insider, le test de Howey se présente comme un ensemble de normes à considérer par un investisseur avant d’obtenir une classification en tant que « valeur mobilière » par la SEC. Tiré d’un arrêt émis par la Cour suprême des États-Unis émis dans les années 40, ce test a permis à la Securities and Exchange Commission de poursuivre W.J. Howey Co. en justice.

La raison ? Cette entreprise spécialisée dans la vente de parcelles de terrain nanties d’orangers avait omis d’enregistrer les transactions auprès du régulateur américain. Or, WJ. Howey Co. faisait gagner des bénéfices à ses acheteurs, en continuant d’exploiter les plantations d’agrumes sur les terrains déjà vendus.

Après avoir gagné ce procès, la SEC a codifié 4 exigences pour mieux définir une transaction de valeurs mobilières. Ce sont : « [1] un investissement d’argent [2] dans une entreprise commune [3] avec l’espoir d’un bénéfice [4] dérivé des efforts d’autrui. »

D’après un média sud-coréen, les procureurs locaux pourront recourir au test de Howey pour mieux examiner le cas de Terra.

Ce nouvel examen de la situation de Terra aura-t-il un impact sur la « Remontada » avantageant les investisseurs en ce moment ? Car beaucoup d’entre eux voient poindre l’espoir dans cet écosystème qui a tant souffert de la chute récente du LUNA et de l’UST.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA avatar
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !