Se connecter S'abonner

Pourquoi la SEC veut restreindre les échanges de crypto

Dans sa réponse à la lettre émise par la sénatrice Elizabeth Warren, le chef de la SEC, demandait un coup de pouce aux législateurs. Ceci dans le but de placer des pouvoirs supplémentaires entre les mains de l’agence pour pouvoir réprimer les échanges de crypto.

Securities Exchange Commission SEC Washington DC

Une atmosphère de répression contre les crypto aux États-Unis

Dans sa lettre du 07 juillet 2021, Elisabeth Warren avait plutôt présenté une série d’interrogations. Elle a d’abord demandé un état des lieux des mesures protectives établies par la Securities and Exchange Commission vis-à-vis des investisseurs présents sur le marché des crypto monnaies. La sénatrice a aussi demandé si l’agence avait besoin du soutien du Congrès.

Un mois après réception de ladite lettre, Gary Gensler s’est manifesté. Selon lui, l’Agence aurait besoin de quelque autorité en plus, de ressources supplémentaires et d’un petit coup de pouce en matière de réglementation. Cela permettra assurément à la SEC de mieux protéger les investisseurs présents sur les plateformes d’échanges et le marché DeFi.

Le Président de la SEC a par ailleurs beaucoup insisté sur un point : celui de la demande d’ajout de pouvoirs supplémentaires pour réglementer le marché des crypto monnaies. D’ailleurs, le pays de l’Oncle Sam a dernièrement adopté un projet de loi sur les infrastructures incluant une proposition de taxation des crypto imparfaites. Si donc la plaidoirie de Gensler obtient gain de cause auprès des législateurs, bonjour les répressions.

Gensler, un pro-crypto qui a fait volte-face ?

La lettre de Gensler mettait également la sénatrice en garde contre la popularité croissante du marché des stablecoins. Lesquels, selon lui, pourraient servir de tremplin pour contourner les règles des banques traditionnelles concernant surtout la lutte contre le blanchiment d’argent, les sanctions ou encore la question de conformité fiscale.

Ce qui représente une très grande déception pour ceux qui espéraient beaucoup de Gensler après sa nomination en mars dernier. Considéré pro-crypto au départ, le nouveau président de la SEC semble emboîter le pas de son prédécesseur Jay Clayton, un indésirable auprès de la communauté crypto.

Elizabeth Warren était aux anges suite aux réponses de Gensler. Pour elle, la SEC a carte blanche pour exercer son autorité en vue d’une réduction des risques encourus par les investisseurs.

Ce ping-pong administratif entre le Congrès et la SEC semble mener les deux institutions vers la voie de l’alliance. Une nouvelle donne qui ne fera pas beaucoup d’heureux côté opposants de l’Agence.

Plus d’actions
Partagez

Internautes amateurs, néophytes ou confirmés, c’est avec grand plaisir que je vous livre au quotidien les secrets du monde de la cryptomonnaie.
Mon rôle ? Rendre ce domaine clair et limpide tout en vous livrant les dernières infos croustillantes pour vous permettre d’y investir en connaissance de cause et avec le moins de risque possible.
Ce ne sera pas un long fleuve tranquille mais ce n’est pas grave, c’est la vie !

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo