A
A

Metaverse : Mieux comprendre son gigantesque potentiel

sam 13 Août 2022 ▪ 20h00 ▪ 7 min de lecture - par Alexis Patin

Dans un rapport sur le secteur du metaverse, Coinshare livre des informations pertinentes sur la façon dont le metaverse pourrait changer la société grâce à une technologie blockchain révolutionnaire.

Chine, jeux metaverse, marché

La notion de metaverse reste floue pour l’instant

Comme beaucoup de notions web3, les définitions et interprétations de certains éléments de langage peuvent rester encore floues. Le metaverse fait partie de ces termes. Il peut désigner énormément de chose. Et les utilisateurs ne sont pas toujours d’accord sur la définition exacte.

Tout d’abord, si on analyse l’étymologie du mot, metaverse est la contraction de meta, qui vient du grec et qui signifie « après, au-delà de », et verse pour universe en anglais. On comprend bien que ce terme veut donc dire au-delà des univers, quelque chose de plus étendu. C’est dans « Le samouraï virtuel » de Neal Stephenson qu’on retrouve pour la première fois ce concept de metaverse, en 1992, bien avant la création du Bitcoin.

Afin de donner une définition générale, le rapport nous dit : « Dans l’ensemble, nous pensons qu’il est correct de s’efforcer de créer des mondes virtuels 3D mondiaux, appartenant aux utilisateurs et interopérables, construits sur l’internet existant. Pour éviter toute confusion, le Metaverse n’est ni un jeu, ni une application, ni un magasin. Il ne s’agit pas non plus d’une simple réalité virtuelle. Et il ne s’agit pas non plus d’un seul monde ou espace numérique. Il ne remplacera pas l’internet et ne consommera (probablement) pas entièrement nos vies. »

Ce flou autour de la notion de metaverse va donc affecter la perception des investisseurs et des utilisateurs sur ses possibles usages et sa façon de fonctionner.

De plus en plus d’investisseurs mais avec des visions différentes

Les chiffres relayés par Coinshare sont particulièrement impressionnants, le nombre d’entreprises dans le secteur du metaverse a augmenté de 20 %, selon le taux de croissance annuel composé (TCAC) depuis 2001 et a enregistré un taux de 293 % par an en 2021 en raison de l’explosion de sa popularité. « Cela est probablement dû à l’engouement suscité par les opportunités et la valeur que le metaverse pourrait créer. Cela a conduit à des cycles de financement plus importants, à une augmentation du nombre de fonds et de la valeur théorique du capital déployé. » On compte plus de 455 compagnies dans le metaverse en 2021, seulement 50 en 2018. Mark Zuckerberg va jusqu’à désigner le metaverse comme l’opportunité du siècle.

Regional Metaverse Fundraising Crunchbase
Source : Crunchbase, CoinShares, données disponibles à la clôture du 17 mai 2022.

Mais cet investissement connaît de fortes différences territoriales. Selon Coinshare, plus de la moitié des compagnies dans le secteur du metaverse sont en Amérique du nord, suivi de 31% en Asie-Pacifique, loin derrière on retrouve l’union européenne avec 14%, puis 3% dans le Golfe, malgré le travail acharné de Dubaï qui compte bien changer sa place dans le Web3, et 2% en Amérique du sud, le continent africain est pour l’instant hors des radars.

Coinshare soulève que cette situation est particulièrement alarmante et contraire à la mentalité web3, « Des initiatives mondiales devraient rééquilibrer le développement des metaverses pour éviter un paysage dominé par les grandes technologies. Cela pourrait contribuer à réduire des caractéristiques type Web2, à savoir l’exploitation des données et les problèmes de confidentialité. »

Cette inégalité géographique n’est pas le seul problème autour de l’expansion des metaverses.

De nombreux problèmes pour les utilisateurs et les régulateurs

Le premier grand frein au développement du metaverse est l’absence de technologie de pointe pour pleinement profiter de ces mondes numériques. Le metaverse ne se vivra pas pleinement sur un écran, pour cela il faut s’équiper de casques de Réalité virtuelle (RV), de lunettes de réalité augmentée (AR), ainsi que d’appareils à main de réalité étendue (XR). Tous ces outils sont l’avenir du metaverse. Mais pour l’instant, ils n’offrent pas d’expérience assez intuitive et immersive pour être adopté par un grand nombre.

De plus, les développements autour du metaverse restent très dépendants du marché des cryptomonnaies. Un problème majeur lorsque l’on connaît la volatilité de ce marché et les possibles crash qu’il peut subir. Cela affecte donc la croissance et la pérennité du développement des projets metaverses.

Major concern US metaverse
Source : Morning Consult, CoinShares, données disponibles au 18 mai 2022.
Avertissement : Enquête réalisée du 3 au 5 mars 2022 auprès d’un échantillon
auprès d’un échantillon représentatif de 4 420 adultes américains.
marge d’erreur non pondérée de +/-1 point de pourcentage. Les chiffres ayant été arrondis, leur somme peut ne pas
100% en raison des arrondis.

Au cœur du metaverse, on retrouve la possession de NFT. Ce marché est aussi en pleine évolution et il est encore difficile de savoir ce que deviendra la réelle valeur de ces biens numériques.

« Bien que la propriété de l’utilisateur soit une caractéristique importante, la propriété numérique ne garantit pas la valeur monétaire. Grâce à la technologie blockchain, on pourrait créer un nombre fixe de NFT représentant un terrain virtuel. C’est presque similaire dans le monde réel où vous pouvez toujours augmenter l’offre totale de terres physiques. Mais avec beaucoup de difficultés et d’argent. Voir les terres artificielles telles que les Palm Islands à Dubaï. La rareté ne fait pas toujours la valeur d’un bien. C’est la demande qui le fait. On pourrait créer un nombre fixe de NFT représentant un terrain virtuel, en utilisant la technologie blockchain. La rareté n’a de valeur que dans les endroits désirables – emplacement, emplacement, emplacement. »

Pour les régulateurs et les utilisateurs, le grand enjeu reste la sécurité et la gestion des données. Car, avant d’arriver à un univers entièrement décentralisé, le metaverse passe par de nombreuses phases où le web2 et la centralisation restent omniprésents. De plus, les hacks et les bugs restent un danger dans le web3, avec comme exemple les 600 millions dérobés avec le Ronin Chain.

Nous sommes donc aux prémices du vrai metaverse. Comme lorsque l’on veut définir un nouveau monde, un nouveau concept, de nombreuses questions se posent. Malgré les difficultés et les obstacles à venir, le metaverse attire de plus en plus. Des milliers de parties prenantes restent convaincues que ce nouveau monde numérique aux possibilités presque infini est en train de bouleverser notre quotidien. Que ce soit dans notre façon de consommer, de travailler, de vivre ou d’interagir. Le metaverse sera partout, alors autant le comprendre et le maîtriser le plus tôt possible.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Alexis Patin avatar
Alexis Patin

Observateur de la révolution monétaire, économique et sociale.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !