Se connecter S'abonner

Pourquoi le secrétaire au trésor US déteste Bitcoin (BTC)

Steven Mnuchin, le secrétaire américain au Trésor a déclaré dans une interview qu’il s’accordait avec le président américain Donald Trump sur les doutes que lui suscitent les cryptomonnaies, en particulier le Bitcoin.

Une vision erronée du Bitcoin

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a récemment donné un entretien au cours duquel il s’est montré farouchement opposé au Bitcoin (BTC). Selon lui, le président Donald Trump aurait raison de s’en méfier, car la devise numérique servirait exclusivement à des fins illégales.

Steven Mnuchin, plutôt dollar-maximaliste

Il estime que, par rapport à la monnaie liquide, le Bitcoin est plus facile à utiliser illicitement. Par là même, il fait part d’un avis, à la fois pessimiste mais surtout faux sur le BTC en particulier et sur la cryptomonnaie en général.

Il faut dire que la plateforme Silk Road, tristement célèbre, est en grande partie responsable de la mauvaise réputation du Bitcoin (BTC). Créée en 2011 et désormais fermée, elle avait été utilisée pour l’achat de biens illégaux.

Le Bitcoin est désormais plus sécurisé

La situation du Bitcoin (BTC) a connu bien des évolutions au fil des années. Il est devenu difficile d’effectuer le minage du BTC à domicile. La plupart des utilisateurs optent donc pour l’achat au détriment de l’exploitation plus complexe pour la simple raison que c’est plus simple. Il existe en effet bien plus de points d’entrée pour acheter du Bitcoin, notamment les échanges et services permettant l’achat par carte de crédit ou par virement bancaire.

Or, le recours à ces différentes plateformes décentralisées impose aux acheteurs de fournir nombre d’informations personnelles, une contrainte renforcée par les réglementation en matière de KYC (Know Your Customer) et celle de l’AML (Anti Money Laundering).

Étant donné qu’il y a désormais plus de traçabilité et que l’anonymat n’est plus d’actualité, les arguments du secrétaire américain au Trésor qui dépeignent le BTC comme une monnaie de criminels sont a minima décalés d’une bonne demi-décennie.

Par ailleurs, le Bitcoin n’est pas en première place des moyens de blanchiment d’argent utilisés par les criminels, selon plusieurs études. Le dollar américain sous la forme d’espèce est de loin le plus utilisé à des fins illégales, largement devant la reine des devises numériques.

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo