A
A

République centrafricaine : la Banque de Centrafrique repousse l’adoption du bitcoin (BTC)

mar 17 Mai 2022 ▪ 10h30 ▪ 4 min de lecture - par Grégoire Morat

Après le Salvador, c’était au tour de la République centrafricaine d’adopter le bitcoin (BTC) comme monnaie légale. Le 21 avril 2022, les députés du pays ont adopté à l’unanimité le projet de loi sur l’utilisation des cryptomonnaies en République centrafricaine (RCA). Cependant, un mois plus tard un avertissement a été donné par le FMI contre cette décision. À l’instar du Salvador, la RCA, qui tentait de s’émanciper du système monétaire international et du dollar, connaissait l’ire des instances internationales qui répugnent encore à laisser des cryptomonnaies comme le BTC devenir des monnaies utilisées par des états du tiers-monde. Les autorités monétaires de la région ont repoussé ce projet de changement devise. Ces dernières se sentent lésées par le gouvernement qui ne les a pas consultées.

La Banque centrafricaine contre la République centrafricaine

Après que la République centrafricaine a déclaré le bitcoin (BTC) comme monnaie légale, l’autorité monétaire régionale, la Banque centrafricaine, qui gère la monnaie commune de six pays, a décidé de sévir contre les transactions en BTC. La banque des états d’Afrique centrale est en effet le superviseur d’une politique monétaire commune : la communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). Une communauté économique qui utilise le franc CFA et qui comprend les pays suivants : Cameroun, Tchad, Guinée équatoriale, Gabon, République du Congo et République centrafricaine. Pour la Banque centrafricaine, la RCA a violé un accord vieux de plusieurs décennies pour le partage d’une monnaie commune avec ses voisins.

Les sanctions employées contre la République centrafricaine

La commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC) qui supervise le secteur bancaire de la CEMAC a déclaré que des sanctions étaient nécessaires pour maintenir la stabilité financière. Tout d’abord la COBAC a organisé une réunion spéciale le 6 mai 2022 pour évaluer l’impact des cryptomonnaies dans la zone économique. À l’issue de celle-ci, la COBAC a déclaré plusieurs interdictions liées à l’utilisation des cryptoactifs dans la CEMAC, afin de « garantir la stabilité financière et préserver les dépôts des clients ». Selon le rapport, la détention de cryptomonnaies de tout type, l’échange, la conversion ou le règlement de transactions impliquant des cryptomonnaies et l’utilisation de cryptomonnaies comme moyen d’évaluer des actifs ou des passifs sont tous interdits. Par ailleurs la COBAC a également décidé de prendre plusieurs mesures afin de mettre en place un système d’identification et de déclaration des opérations liées aux cryptomonnaies.

Une décision qui contrevient aux volontés de la République centrafricaine

Le président de la République centrafricaine avait officialisé l’approbation du bitcoin (BTC) comme monnaie légale le 27 avril 2022, soit quelques jours après le vote des députés. Une décision qui visait à aider l’économie du pays à se redresser et à prospérer, selon les vœux du gouvernement. Leur objectif était de stabiliser le pays, tristement détruit par une guerre civile pendant dix ans.

La décision du gouvernement de la République centrafricaine contrevient aux accords de la Banque de Centrafrique. L’adoption du bitcoin (BTC) aurait pu être bénéfique pour le pays et s’inscrit dans une dynamique initiée par le Salvador. L’autorité monétaire régionale s’y est opposée. Le problème de la République centrafricaine est qu’elle se heurte à la politique monétaire commune dans laquelle elle est engagée avec plusieurs de ses voisins. Une problématique qu’elle ne semble pas pouvoir résoudre sans s’opposer directement avec les états partenaires.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Grégoire Morat avatar
Grégoire Morat

Étudiant passionné par l’entrepreneuriat et fasciné par les technologies derrières les cryptos ! Eh oui, je suis persuadé que les deux sont intimement liés : la blockchain et les NFT sont en train de révolutionner de nombreux secteurs et présentent des opportunités inédites.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 21 319,63 $ 1.07%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 1 224,86 $ 7.07%
DEFI (DEFIPERP) 3 002,80 $ 6.36%
MARKETS (ACWI) 86,31 $ 3.04%
GOLD (XAUUSD) 1 826,89 $ 0.24%
TECH (NDX) 12 105,86 $ 3.49%
CURRENCIES (EURUSD) 1,06 $ 0.38%
CURRENCIES (EURGBP) 0,859250 £ 0.17%
CRUDEOIL (USOIL) 107,53 $ 3.41%
IMM. US (REIT) 2 445,30 $ 2.12%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email et tentez de gagner 0.2 ETH en vous inscrivant aujourd'hui

Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document