A
A

Une récente étude du FMI révèle que l'utilisation des cryptomonnaies est plus élevée dans les pays corrompus

dim 10 Avr 2022 ▪ 14h00 ▪ 4 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Institution financière très critique à l’égard des cryptomonnaies, le Fonds monétaire international (FMI) milite au quotidien pour une réglementation de cette classe d’actifs. Les résultats de sa dernière étude sur le sujet ne devraient que renforcer ce sentiment. Celle-ci a notamment permis de mettre en évidence la prévalence de l’utilisation des cryptomonnaies dans des pays qui peuvent être considérés comme corrompus.

cryptomonnaies

Une situation qui découle du manque de réglementation des cryptomonnaies

Pour son étude, le FMI a interrogé 2 000 à 12 000 personnes dans 55 pays différents. Les participants étaient invités à dire s’ils possédaient ou utilisaient des actifs numériques. Les différentes réponses formulées par ces derniers ont permis au FMI de conclure que « les cryptomonnaies peuvent être utilisées pour transférer des produits de la corruption ou contourner les contrôles de capitaux ». Cette conclusion vient donner un poids supplémentaire à l’appel du FMI pour une réglementation plus cohérente des cryptomonnaies à travers les frontières internationales. L’institution juge en effet que l’absence de cadre réglementaire favorise le phénomène mis en évidence dans sa dernière étude.

En 2021, le FMI avait déjà publié un document présentant une analyse de l’interaction entre les cryptomonnaies et le système financier traditionnel. L’institution signalait à l’époque la difficulté de surveiller les risques de cette interaction en raison du manque de réglementation. Certains pays étant plus actifs que d’autres sur le sujet, le FMI avait alors fait une proposition pour réglementer le secteur de la crypto à l’échelle mondiale. Il avait notamment recommandé l’octroi de licences aux fournisseurs de services crypto et l’établissement de directives et d’exigences claires pour les institutions financières réglementées qui s’exposent aux cryptos.

L’Union européenne, le Royaume-Uni et les États-Unis montrent l’exemple

Bien qu’il n’existe pas encore de cadre réglementaire mondial pour les cryptomonnaies, plusieurs pays ont redoublé d’efforts pour les réglementer. Au Royaume-Uni, la Financial Conduct Authority (FCA) a été à l’avant-garde de la réglementation des cryptomonnaies, annonçant récemment que cinq entreprises ont été ajoutées à sa liste approuvée de fournisseurs de services crypto dans le pays. De même, les États-Unis s’efforcent actuellement de mettre en place un cadre réglementaire, mais ont encore du mal à fournir la clarté nécessaire.

L’Union européenne (UE) fait également des pas en avant en fournissant des orientations sur la façon dont les cryptomonnaies devraient être réglementées. Son projet de loi sur les actifs numériques, MiCA, a été adopté le 14 mars avec une controverse autour du mining des cryptomonnaies. Celui-ci a finalement été retiré et devrait connaitre des modifications afin d’obliger les acteurs de l’industrie à être plus respectueux de l’environnement. Malgré tous ces efforts, il existe encore de nombreux pays dans le monde où le secteur n’est pas réglementé.

Une réglementation coordonnée permettrait assurément de protéger efficacement le système financier international des risques liés à l’utilisation perverse des cryptomonnaies. Toutefois, il importe que les acteurs de la cryptosphère soient impliqués dans ce processus afin  d’éviter que la réglementation devienne un outil de répression.

Source : BeInCrypto

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !