NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Après l’entrepreneur, le YouTubeur ! Découvrez Hasheur, sans filtre !

Après une première partie sur l’entrepreneuriat, nous revoilà avec une partie sur l’univers de Youtube. Owen, où devrais-je dire Hasheur, c’est à toi !

Comment se passe la croissance de ta chaîne ? Le COVID-19 a-t-il été profitable ?

Elle est fortement corrélée à celle du Bitcoin (BTC). Des fois cela va plus vite, lorsque j’ai rencontré Amixem, j’ai gagné 30 000 abonnés dans le mois. En temps normal je gagne environ 2000 à 3 000 abonnés par mois. Le Covid19 a fait bouger les choses et lors du confinement j’étais plutôt vers les 5 000 par mois.

Hasheur et Amixem
Hasheur et Amixem

Pour augmenter plus vite, il faut tourner 4 ou 5 vidéos par mois voir semaine, mais en ce moment je suis tellement débordé que je n’en fais pas autant. Certains de mes collègues Youtubers sont à 1 vidéo par jour. J’ai des entreprises à gérer et une équipe à payer à la fin du mois, je ne peux donc pas me le permettre. Youtube passe au second plan de ma gestion entrepreneur, c’est là que je m’amuse vraiment et que je suis moi-même, mais je ne travaille pas principalement sur Youtube.

Quel est ton processus de recherche pour les projets que tu nous présentes ?

Ça dépend de mes recherches. Quand je cherche dans un secteur particulier, j’en informe mon réseau pour que les teams puissent au besoin me contacter. Je regarde ensuite les 5 plus gros projets du secteur et je les contacte pour voir si une entente est possible. Ensuite, je mets une petite équipe de 3 personnes dessus, je liste les projets que je préfère et je demande à les contacter et à budgéter tout ça.

Avant je contactais beaucoup de manières indépendantes, maintenant mon réseau me permet d’économiser du temps.

De toutes les vidéos que tu as faites, laquelle t’a le plus marquée humainement et businessement parlant ?

C’est très difficile de te répondre. Alexandre Dreyfus m’a mis une claque et m’a fait comprendre qu’il avait une vie d’entrepreneuriat entière et une vision sur des sujets qui me semblent inaccessibles.

Alexandre Dreyfus
Alexandre Dreyfus

Yoh Viral, Youtuber poker, lui m’a fasciné dans sa manière de raisonner. Tous les problèmes de sa vie, il les voit comme un algorithme. Il calcule ensuite les probabilités pour te sortir la réponse la plus adaptée.

Yoh Viral
Yoh Viral

Amixem, tu te rends compte que c’est un entrepreneur qui gère plusieurs entreprises et qu’il est réellement le même que la personne qu’il semble être en vidéo.

Romain Lanéry, qui au-delà d’être un vidéaste est un vrai entrepreneur, qui accompagne des projets, développe de la valeur et trouve des solutions à des problèmes de l’écosystème Blockchain.

Romain Lanéry
Romain Lanéry

Idriss Aberkane, une des rares personnalités où j’ai débarqué pour lui parler de mon domaine et je me sentais en infériorité. Idriss te sort des dates exactes et des noms et il n’a jamais tort. Véridique, même en notant pour vérifier après, je n’ai pas réussi à trouver une seule erreur !

Idriss Aberkane
Idriss Aberkane

Ils m’ont tous fait mûrir mais, il est impossible de comparer un Dreyfus, entrepreneur par excellence, un Yoh Viral, un stratège hors pair et un Amixem qui évolue dans un mass market qui dépasse notre imagination.

Mon seul regret est que je voulais faire venir Jamy de C’est pas sorcier mais il n’avait pas assez de connaissances sur le secteur pour prendre la parole à mes côtés. Quoiqu’il en soit.. j’ai encore du lourd dans les tuyaux.

Ton projet coup de cœur ?

Ça change très fréquemment je t’avoue et ça dépend aussi de l’entrepreneur derrière le projet. Si je reprends Elrond, ce que j’ai aimé c’est Benianmin et sa façon de communiquer. Je l’ai rencontré à ConsenSys en 2018 et je travaille avec lui depuis presque 2 ans. Je fais partie des gens ayant investi dans le projet avant même l’existence de la Blockchain du projet.

Beniamin, représente typiquement tout ce que les Français ne comprennent pas sur le sponsoring. Il m’a proposé de le rejoindre dans l’aventure en achetant des Elronds et de les faire fructifier ensemble. Certains se diront « attends, mais je bosse pour avoir le droit de financer un projet ? C’est complètement ridicule ! » mais il te dira qu’ainsi on aura un vrai partenariat et pas une autre relation. Il t’incite vraiment à te renseigner sur le projet et considère que si tu ne reviens pas de ton propre chef, tu n’as juste pas accroché et quoi qu’il arrive vous n’êtes pas fait pour travailler sérieusement ensemble. Avant même de voir la fondamentale, je suivais l’équipe en tant que partenaire et non pas client. Beniamin n’a aucun problème à essayer, se rater, apprendre et recommencer. Il s’amuse.

Beniamin Mincu, PDG de Elrond
Beniamin Mincu, PDG de Elrond

Il a une vision très pragmatique des choses. Lorsque je lui ai dit qu’il n’arriverait jamais à concurrencer Tezos ou Ethereum sa réponse fut très simple : « Nous n’avons pas besoin de les concurrencer nous sommes différents et si je ne fournis pas un meilleur produit les gens ne viendront pas et je perdrai. Néanmoins contrairement à Ethereum et Tezos, nous n’avons pas besoin de dormir, car c’est notre travail, notre plaisir et surtout  notre raison de nous lever le matin » c’est là le seul avantage des petites boîtes : elles sont agiles.

C’est une vision très atypique pour nous les Français. Et j’ai beaucoup aimé cette vision.

Sinon j’aime beaucoup Algorand avec qui j’ai rapidement travaillé il y a de ça quelque temps et sont proches d’un projet que j’ai cofondé, Cryptoatlas.io. 

Néanmoins, Ethereum possède toujours mon cœur de par la vision et l’usage qu’ils ont apportés à la vision crypto et à la Blockchain.

Evidemment tous les projets que je soutiens ne sont pas tous en bénéfices. J’aime beaucoup l’équipe de Polis car leur équipe est combative. Je les soutiens depuis 2 ans et j’ai vu sa team en conflit avec MasterCard pour au final signer un partenariat avec eux. Je suis en perte dessus mais ce n’est pas grave, j’aime l’aventure et voir que peu importe les intempéries il y a toujours un barreur déterminé sous les ordres d’un capitaine enragé. Et ça, ça me donne une force incroyable.

Certains me reprochent parfois de faire des vidéos sur des projets que j’aime, oui c’est vrai. J’aime me sentir bien dans une équipe !

Cette vision de travail constant est-elle également valable pour toi ?

Oui, pour moi c’est une vision nécessaire, si tu veux survivre dans ce monde en changement constant tu te dois d’y passer tout ton temps. En 3 ans, j’ai dû prendre 3 ou 4 week-ends entièrement de congés pour tout te dire. Ces vacances d’été furent les premières dans ma terre natale de corse depuis des années. 7 jours d’affilés de vacances à temps complet, enfin si on considère les matinées mails comme des vacances… je laisse chacun seul juge.

Je ne considère pas ça comme travailler, vu que je m’amuse.

Tout comme moi tu es relativement jeune, l’EDHEC t’avait proposé de donner des cours non ?

Oui en effet en présentiel en français puis avec le covid en distanciel et puis uniquement en anglais. Vu mon niveau d’anglais, je ne peux pas partager mes valeurs et mon excitation de l’écosystème, j’ai donc dû refuser. Je ne me voyais pas faire un cours sans un discours enflammé comme je les aime…

Des petites news de Just Mining à nous teaser ?

Ecoute, si 3 petits projets du top 100 coinmarketcap te conviennent comme teaser, on peut en rester là.

Ils comprennent l’importance d’avoir un partenaire. En effet les gros des investisseurs B2B et B2C ne veulent pas gérer leurs investissements. De plus, beaucoup d’exchanges et d’applications veulent rajouter du staking et du mining et c’est LÀ que nous intervenons.

Nous avons également signé un partenariat avec une autre grosse Blockchain et nous avons libéré plusieurs millions d’euros pour faire de la gestion.

Même si nous permettons déjà le staking de certains actifs, j’aimerais négocier d’autres partenariats à long terme. En développant des nodes on peut l’ouvrir au marché français et aider le projet dans son ensemble.

Pour finir, la vision de Just Mining en 3 mots ?

  1. Travail
  2. Plaisir
  3. Proposition de valeur

Merci à Owen Simonin, ou devrais-je dire Hasheur puisque c’est le YouTubeur qui s’est adressé à nous aujourd’hui, pour avoir accepté cette interview. J’espère que vous aurez appris beaucoup au travers de cette dernière, et que vous aimez découvrir les coulisses de notre écosystème français !

Plus d’actions
Partagez

( Responsable Éditorial )

Président et Cofondateur de MinedHack et fervent défenseur de la Blockchain depuis 2017, je suis conscient que sans explications et vision de l’industrie son adoption n’aura jamais lieu. J’ose espérer en tant que Reporter et Rédacteur de CoinTribune aider à cette mission.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo