A
A

Sam Bankman-Fried (FTX) passe du côté obscur

mar 17 Mai 2022 ▪ 13h00 ▪ 5 min de lecture - par Nicolas Teterel

Après Do Kwon (LUNA) et Mike Novogratz, c’est aujourd’hui Sam Bankman-Fried qui défraie la chronique en faisant sienne la propagande anti-bitcoin du World Economic Forum. Le CEO de FTX s’est-il fait manipuler par le Financial Times, ou bien est-il passé du côté obscur ?

Le double jeu de Sam Bankman

Les propos du milliardaire ont été recueillis par le Financial Times qui ne précise pas dans quel contexte. Quoi qu’il en soit, les deux premiers paragraphes annoncent tout de suite la couleur.

Le journaliste Joshua Oliver y écrit que « selon Sam Bankman, le bitcoin n’a aucun avenir en tant que réseau de paiement en raison de son inefficacité et de ses coûts environnementaux élevés ».

Il ajoute ensuite :

« Sam Bankman-Fried a déclaré que le système de validation des transactions de la blockchain du bitcoin n’est pas capable de s’adapter aux millions de transactions qui seraient nécessaires pour en faire un moyen de paiement efficace. »

En l’état, ces déclarations sont justes, mais extrêmement trompeuses, qui plus est à dessein. Il est vrai que la blockchain du bitcoin ne pourrait pas servir de réseau de paiement. Son débit est seulement d’une poignée de transactions par seconde.

Personne ne l’ignore, ce qui suggère que le FT a sciemment oublié de dire l’essentiel. À savoir que le faible débit du bitcoin est une caractéristique clé et non un bug. La décentralisation demande à ce que la mise en place de nodes soit très peu chère, ce qui implique une petite blockchain pouvant tenir dans un petit disque dur. Et pour ce faire, il faut des blocs contenant peu de transactions.

Cela étant dit, le bitcoin est tout de même un réseau de paiement grâce à la « layer 2 » que l’on appelle « Lightning Network ». C’est grâce à cette deuxième couche adossée à la blockchain du bitcoin que ce dernier peut gérer des millions de transactions par seconde gratuitement.

Telle est la conclusion à laquelle le monde est arrivé après la « Big Block War ». Cette dernière déboucha sur un fork du BTC et la création de bitcoin cash (BCH) dont le protocole accepte les gros blocs, au prix d’une fragilisation de sa décentralisation. BCH ne vaut plus grand-chose aujourd’hui…

Devant la levée de bouclier, Sam Bankman a réagi trois heures seulement après la publication de l’article pour désamorcer la grogne plébéienne :

« Le réseau BTC ne peut pas gérer des milliers/millions de transactions par seconde, néanmoins, les BTC peuvent être transférés via le Lightning Network »

Toutefois, et de manière plus que suspicieuse, le FT fait dire à Sam Bankman que « d’autres types de blockchains connues sous le nom de Proof of Stake, ou d’autres innovations technologiques, seront nécessaires pour créer un réseau de paiement crypto qui fonctionne ».

Le CEO de FTX s’est encore fourvoyé plus loin en laissant entendre que la consommation d’énergie du bitcoin serait liée au nombre de transactions, ce qui est absolument faux :

« Nous ne pouvons pas augmenter la vitesse de transaction jusqu’au point où nous devons dépenser 100 fois plus d’énergie en mining ».

Dit autrement, ou bien Sam Bankman ne comprend rien au bitcoin, ou bien il joue un jeu dangereux pour obtenir des faveurs lors de sa prochaine entrée en bourse. Cette deuxième option est probable quand on sait que Goldman Sachs devrait s’occuper de cette entrée au Nasdaq et que le milliardaire n’hésite pas à s’afficher avec un client VIP du proxénète Epstein, M. Clinton :

L’ancien CEO de twitter, Jack Dorsey, et Adam Back, le CEO de Blockstream, y sont allés de leurs petits sarcasmes.

Adam Back :

« Faire grossir la layer 1 (blockchain du Bitcoin) n’est pas la solution. Il faut encore l’expliquer à Elon Musk, mais SBF devrait déjà le savoir. »

Jack Dorsey a lui demandé pourquoi Sam n’avait pas encore intégré le Lightning Network à sa plateforme de trading FTX, suggérant par là que SBF ne souhaite pas faciliter les retraits de BTC…

Ce bear market aura décidément permis de trier le bon grain des influenceurs vendus au système. Pendant ce temps, 44 pays ayant bien l’intention de se servir du bitcoin comme moyen de paiement ont fait le déplacement au Salvador.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Nicolas Teterel avatar
Nicolas Teterel

Journaliste rapportant sur la révolution Bitcoin. Mes papiers traitent du bitcoin à travers les prismes géopolitiques, économiques et libertaires.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 20 919,02 $ -0.52%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 1 203,30 $ 0.45%
DEFI (DEFIPERP) 2 803,40 $ -1.5%
MARKETS (ACWI) 86,08 $ -0.27%
GOLD (XAUUSD) 1 822,54 $ -0.24%
TECH (NDX) 12 008,23 $ -0.8%
CURRENCIES (EURUSD) 1,06 $ 0.23%
CURRENCIES (EURGBP) 0,862600 £ 0.39%
CRUDEOIL (USOIL) 109,75 $ 2.07%
IMM. US (REIT) 2 441,27 $ -0.16%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email et tentez de gagner 0.2 ETH en vous inscrivant aujourd'hui

Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document