A
A

Banque 3.0 : AgoraBank, maestro de la révolution bancaire décentralisée

mar 25 Oct 2022 ▪ 15h00 ▪ 11 min de lecture - par La Rédaction Cointribune

Les crises financières successives ont érodé la confiance des individus dans le système bancaire. La blockchain propose une alternative au système financier traditionnel. En effet, avec la décentralisation des échanges et les cryptomonnaies, un nouveau monde s’ouvre. Les plateformes de la finance décentralisée (DeFi) sont désormais incontournables lorsqu’il s’agit de s’affranchir des contraintes du système bancaire traditionnel. Ainsi, le besoin de renouveau grandit au jour le jour. C’est dans ce sens qu’AgoraBank a fait le choix de se positionner à l’avant-garde de cette révolution bancaire. En effet, elle écrit une nouvelle page en combinant les services institutionnels et les cryptomonnaies sur une même plateforme. Entrez dès aujourd’hui dans la banque de demain.

agorabank, defi, crypto, blockchain, decentralisation

Une équipe d’experts pluridisciplinaire

Le bear market a permis d’élaguer l’univers de la blockchain en éliminant de fait des projets moins fiables. Ce contexte morose rappelle l’importance de connaître l’équipe derrière le projet en s’assurant qu’elle dispose des ressources nécessaires. De ce fait, une équipe aux compétences avérées et reconnues est le premier gage de fiabilité.

Ainsi, AgoraBank se compose d’une équipe de 30 personnes, qui repose sur des experts aux compétences notoires mondialement reconnues. Ses membres ont à minima 10 ans d’expérience dans leurs secteurs respectifs : finance, entreprenariat, blockchain, DeFi, etc. Pour cause, ils assurent la gestion de plusieurs entreprises à travers le monde notamment au Luxembourg, à Paris, Madrid, Dubaï et même en Suisse.  

Pour être plus spécifique, l’équipe d’AgoraBank ce sont :

  • Des experts financiers en audit, trading et fiscalité. Guillaume Antier, cofondateur d’AgroBank est l’un d’entre eux. C’est un trader et entrepreneur spécialisé en finance depuis dix ans et un virtuose de l’Asset Management. Pierre Bechmann fait également partie des experts de cette catégorie. Il est doté d’un solide background financier acquis au Luxembourg.
  • Des experts en DeFi et blockchain parmi lesquels se trouvent l’un des cofondateurs d’AgoraBank. Il s’agit de Benoît Courtois, qui est doté de dix ans d’expérience dans la banque et la finance. Cet entrepreneur et consultant est spécialisé en blockchain et DeFi, notamment sur leurs usages et leurs implémentations.
  • Un expert-comptable et auditeur encore en activité avec plus de 30 ans d’expérience.
  • Deux avocats d’affaires avec plus de 15 ans d’expérience au barreau de Paris.
  • Des managers de deux fonds d’investissement, un traditionnel et un autre sur les cryptos.

C’est une équipe qui a participé à la création de plateformes de trading et des premières crypto-banques. Aussi, elle saisit parfaitement les enjeux du Web3 et est déterminée à mener cette nouvelle révolution bancaire. « Nous avons coché toutes les cases des prérequis d’un bon projet crypto pour que les utilisateurs forment une communauté à l’intérieur du projet », déclare Guillaume Antier, cofondateur d’AgoraBank.

AgoraBank, une banque 3.0 déjà opérationnelle

Il faut dire que beaucoup de projets apparaissent sur le marché sans être pour autant opérationnels. AgoraBank est une plateforme 100% opérationnelle et auditée, dont le développement s’est fait sur fonds propres. Ceci a aussi pu être rendu possible grâce à la maîtrise de la technologie en interne, tout en mettant un point d’honneur à être en règle avec la législation. Sur le plan réglementaire, la banque 3.0 travaille avec les leaders du marché pour toutes les prestations disponibles sur sa plateforme afin d’offrir le plus de sécurité à ses clients.

Une plateforme bancaire décentralisée de premier plan

AgoraBank, la banque de demain commence aujourd’hui

AgoraBank est une banque décentralisée (ou banque 3.0) dont l’objectif de la plateforme est de rendre la décentralisation bancaire accessible à tous. Pour ce faire, elle combine finance traditionnelle, DeFi et blockchain.

AgoraBank répond aux défis technologiques de son époque. Elle est au carrefour entre les services d’une néobanque, d’une banque crypto et d’une plateforme d’échange décentralisée (DEX).

Par ailleurs, AgoraBank place l’utilisateur au cœur de son écosystème. Il n’est plus le client traditionnel qui subit la loi de sa banque dans l’omerta. Avec AgoraBank, les utilisateurs sont de véritables acteurs du système bancaire. C’est une banque décentralisée qui appartient à ses utilisateurs.

L’ère de la désintermédiation avec AgoraBank

La blockchain a l’avantage d’éliminer les intermédiaires inutiles. Pour cela, on peut compter sur l’offre complète d’AgoraBank  qui permet d’accéder à tous les services bancaires traditionnels et DeFi en supprimant les parties tierces non nécessaires. En effet, nul besoin de l’approbation d’une autorité centrale pour valider les opérations comme dans le système financier traditionnel.

C’est pour cela qu’AgoraBank a choisi des partenaires qui correspondent à son univers décentralisé, entres autres : Metamask et Ledger avec leurs wallets 100% décentralisés et non custodials.

Grâce à la blockchain, AgoraBank s’offre une rapidité d’exécution et une réduction des coûts de transactions contrairement au système bancaire actuel. De plus, toutes les opérations y sont traçables, étant toutes inscrites dans la blockchain. La banque 3.0 se veut donc immuable et transparente. De ce fait, les smart contracts régissent les transactions sur AgoraBank et en assurent le dénouement en toute sécurité.

De plus, les services d’AgoraBank sont accessibles grâce à internet à n’importe quel moment depuis n’importe quel endroit du monde. Cette banque 3.0 représente ainsi une énorme opportunité pour l’ensemble de la population non bancarisée. En effet, la Banque Mondiale estime le pourcentage de personnes n’ayant pas accès aux services financiers traditionnels à 24 %, soit environ 2 milliards d’individus sur la planète.

Célébrons le lancement de notre nouvelle plateforme blockchain le 24 octobre 2022

Les utilisateurs au cœur de l’écosystème d’AgoraBank

La crypto-banque place l’utilisateur au centre de son écosystème. C’est ce que confirme Benoît Courtois, cofondateur d’AgoraBank : « AgoraBank place l’utilisateur au centre de son écosystème en lui redonnant le pouvoir ».

Ainsi, elle garantit la sécurité des fonds des utilisateurs qui en sont les seuls détenteurs, ce qui est une vraie rupture comparé au système financier traditionnel. En effet, au sein de celui-ci, les banques et les institutions financières ont un contrôle absolu. Elles détiennent le monopole sur les fonds qui sont déposés dans leurs établissements. Cette forme de gestion a donné lieu à plusieurs abus qui ont débouché sur des crises financières.

Cette époque est donc révolue avec AgoraBank qui fonctionne sans détenir les fonds de ses clients. Dans la même lignée, la plateforme dispose d’une gouvernance décentralisée (DAO) au sein de laquelle ses utilisateurs décident du développement de la banque en toute liberté.

En sus du contrôle de leurs fonds, les utilisateurs ont également le contrôle de leurs données. Ils peuvent donc gérer leurs actifs à partir de leurs portefeuilles décentralisés en toute confidentialité.

Source : AgoraBank

Un nouveau modèle plus juste et équitable pour tous

La rémunération d’AgoraBank se veut transparente et équitable à contrario de celle du système financier traditionnel, beaucoup plus opaque. La redistribution des revenus est en effet gravée dans le code. La plateforme permet à chaque utilisateur de bénéficier de produits et services avec des frais et commissions transparents qui sont redistribués de manière équitable.

Le DEX, dont l’accès est gratuit, permet, par exemple, d’engranger des commissions sur les swaps effectués. Les utilisateurs effectuent un dépôt de liquidités en cryptomonnaies qui peut être échangé instantanément par d’autres utilisateurs. Ils ont la possibilité de gagner de l’argent comme des courtiers sans investissement initial ou de responsabilité juridique. Il est à rappeler que le courtage est l’une des activités les plus rentables du secteur bancaire traditionnel, plus que la banque de détail ou la banque d’affaires.

La plateforme dispose aussi d’une solution de trading décentralisé (trading 3.0) spot et futures. Elle permet de générer des revenus sur le trading des cryptos. Les utilisateurs peuvent déjà trader plus de 50 paires de cryptomonnaies.

La solution Agora Adventures, quant à elle, récompense l’engagement des utilisateurs dans la communauté. Elle confère un grade de citoyen dont l’évolution se fait en fonction de l’investissement. Le grade confère des avantages tels que des frais réduits pour l’utilisation de la plateforme.

De plus, le token de la plateforme est de nature déflationniste. Plus clairement, le nombre de tokens disponibles est limité à 300 000 000 AGO dans le temps. Il n’y aura pas de création de tokens à l’avenir, ce qui permettra au token d’être déflationniste grâce au mécanisme de burning intégré dans le code. C’est ce qu’explique le whitepaper d’AgoraBank disponible sur son site Web.

Une nouvelle plateforme à la hauteur de leurs ambitions

AgoraBank veut simplifier l’expérience utilisateur, c’est pourquoi elle vient de lancer sa nouvelle plateforme blockchain. Sa vision à terme est de se positionner en tant que référence en matière de banques crypto décentralisées, une plateforme de type one-stop-shop où les utilisateurs trouveront facilement des services financiers traditionnels et DeFi.

Par conséquent, elle dispose d’une feuille de route bien remplie qui inclut entre autres, launchpad, cartes de paiement, emprunts crypto et tokenisation du marché des actions et de l’immobilier.

La banque 3.0 a plus d’un tour dans son sac. La plateforme qui est déployée à la fois sur la BNB Chain et le réseau Ethereum (multi-chain) offre de nombreux cas d’usage pour son token AGO tels que le cashback, le staking ou encore la DAO. De plus, AgoraBank lancera prochainement son application mobile sur le Playstore et l’Apple Store.

Pour conclure

AgoraBank modernise le fonctionnement du système financier traditionnel pour le plus grand bonheur des crypto-enthousiastes. En les faisant entrer dans le Web3, elle redonne le contrôle à ses clients pour une plus grande liberté grâce à la blockchain. AgoraBank s’est donné les moyens de sa révolution. Benoît Courtois le précise bien : « AgoraBank fournit une plateforme bancaire décentralisée révolutionnaire. Nous construisons la banque de demain en simplifiant et rendant accessible la DeFi et la blockchain à tous. » Ainsi, AgoraBank est déjà bien ancrée dans l’ère du 3.0.

Le développement d’une plateforme regroupant des services bancaires institutionnels et des services de plateformes de cryptos au sein d’une même application requiert une grande expérience. L’équipe derrière le projet œuvre avec discrétion depuis plusieurs mois. Sans marketing ni publicité, elle a déjà réalisé avec succès, une levée de fonds de 2 millions d’euros, directement sur sa plateforme. Vous pouvez profiter de l’ensemble des fonctionnalités d’AgoraBank grâce à sa nouvelle plateforme disponible sur sa page Web.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
La Rédaction Cointribune avatar
La Rédaction Cointribune

L'équipe éditoriale de Cointribune unit ses voix pour s’exprimer sur des thématiques propres aux cryptomonnaies, à l'investissement, au métaverse et aux NFT, tout en s’efforçant de répondre au mieux à vos interrogations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !