A
A

Binance a-t-elle aidé l’Iran à contourner les sanctions américaines ?

sam 05 Nov 2022 ▪ 21h00 ▪ 3 min de lecture - par Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

La plateforme Binance aurait-elle aidé l’Iran à profiter du système financier mondial malgré les sanctions américaines ? Telle est la question que se posent les analystes aujourd’hui, alors que des rumeurs d’une collaboration entre l’exchange et le pays font écho. En effet, selon les informations en notre possession, Binance aurait facilité de nombreuses transactions iraniennes. Plus grave encore, cette assistance durerait depuis 2018 et près de 8 milliards de dollars de transactions auraient été traités. Ce sont les données de la blockchain qui permettent d’avoir ces chiffres assez hallucinants.

crypto-binance-chute-ftx
Binance aurait aidé les entreprises iraniennes dans leurs transactions

Une collaboration entre Binance et l’Iran dans le dos des Etats-Unis depuis 2018 ?

Chainalysis, l’entreprise américaine d’analyse blockchain est formelle, Binance aurait traité avec l’Iran depuis 4 ans. Plus précisément, l’exchange aurait collaboré avec Nobitex, la plus grande plateforme d’échange crypto d’Iran. Entre 2018 et aujourd’hui, près de 8 milliards de dollars auraient circulé dans les différentes transactions. D’ailleurs, Novitex, n’a jamais caché sa volonté de déjouer les restrictions des États-Unis et proposait des solutions à ses utilisateurs.

Pour rappel, en février 2018, les États-Unis avait mis en place de nombreuses sanctions sur les transactions financières contre l’Iran. En 2014, soit 4 ans plus tôt, BNP Paribas était condamné à dédommager les Etats-Unis pour avoir négocié avec des clients iraniens. Le gouvernement de Barack Obama voulait isoler économiquement Téhéran et s’en prenait à toute entité qui s’y opposait.

La majeure partie des transactions entre Binance et les fonds iraniens se faisaient avec la crypto Tron. Cette devise virtuelle a la particularité d’être discrète et les utilisateurs peuvent aisément masquer leur identité. Il y a quelques mois en arrière, Nobitex aurait écrit tout un article dans lequel, elle encourageait les utilisateurs à adopter massivement Tron. Ce jeton utilitaire était la meilleure solution pour trader de façon anonyme et sécurisée.

Ces révélations sont le résultat des enquêtes américaines contre l’exchange Binance. L’administration Biden soupçonne à la plateforme des potentielles violations des règles relatives au blanchiment d’argent. Si les preuves des transactions sont vraies, l’exchange pourrait se mettre à dos la justice américaine avec d’éventuelles sanctions commerciales.

Conclusion

En somme, Changpeng Zhao, le fondateur de Binance, botte en touche toutes les accusations contre sa plateforme. L’entreprise soutient qu’elle respecte à la lettre les règles et sanctions contre l’Iran. Elle prétend même avoir bloqué les tentatives de contournement des utilisateurs iraniens en les bannissant.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN avatar
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Doctorant en droit financier et rédacteur web SEO expérimenté, Cédrick Aimé est passionné par les cryptomonnaies, le trading, etc. Il participe naturellement grâce à ses articles à la révolution blockchain au quotidien pour une meilleure démocratisation de la DeFi.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !