la crypto pour tous
A
A

Binance face à la réglementation crypto : Interview David Prinçay, CEO France

ven 22 Sep 2023 ▪ 7 min de lecture ▪ par Fenelon L.
Regulation Crypto

Dans un environnement où la régulation crypto se renforce et que les batailles juridiques s’intensifient, Binance, leader mondial des plateformes d’échange, fait face à des défis dans plusieurs juridictions. Nous avons eu l’occasion d’interviewer David Prinçay, CEO de Binance France, afin d’en savoir plus sur la situation actuelle.

David Prinçay CEO de Binance France

Le paysage réglementaire crypto tendu dans plusieurs pays

Alors que les échanges de cryptomonnaies connaissent un essor fulgurant, les régulateurs du monde entier affûtent leurs armes pour encadrer ce secteur volatil. Au cœur de cette tempête réglementaire se trouve Binance, la plus grande plateforme d’échange de crypto-monnaies du monde.

Récemment, l’entreprise a dû revoir ses stratégies dans plusieurs pays, notamment en Australie, au Canada et aux Pays-Bas et en Allemagne. En France, la situation de Binance est également complexe. L’entreprise fait l’objet d’une enquête judiciaire pour des manquements présumés à ses obligations légales.

Pour mieux comprendre la situation et les défis auxquels fait face Binance, nous avons échangé avec David Prinçay, CEO de Binance France.

Vous êtes CEO de Binance France, quel est votre regard sur la régulation française en matière de crypto ?

La France a mis en place un cadre réglementaire clair très tôt ce qui a favorisé le développement de l’écosystème et permis à des acteurs précédemment établis comme Binance de travailler avec le régulateur. Cela a montré, en 2022, le temps d’avance de la régulation française, notamment en comparaison de nos voisins européens.

Nous sommes bientôt en 2024, il est stratégique que l’autorité française pose le prochain jalon bien avant l’application de MiCa, comme elle avait su le faire pour conserver son temps d’avance, il reste encore beaucoup de travail à réaliser.

Transition : Fin du partenariat entre Paysafe et Binance

Paysafe a joué un rôle clé dans la facilitation des dépôts et retraits fiduciaires pour les utilisateurs de Binance en Europe, notamment par le biais des virements SEPA de l’UE. Toutefois, suite à un « examen stratégique » de leur collaboration, Paysafe a annoncé en juin qu’il mettrait un terme à ces services pour les clients européens de Binance.

La fin officielle du support de Paysafe pour les clients de la plateforme était prévue pour le 25 septembre, mais plusieurs utilisateurs ont rapporté avoir été privés de l’accès aux services bien avant cette échéance.

Pourquoi avez-vous un pop-up demandant aux utilisateurs de convertir leur FIAT en crypto ?

En prévision de la fin de notre partenariat avec Paysafe, nous souhaitons donner aux utilisateurs la possibilité de convertir gratuitement leurs soldes FIAT en crypto. Ils peuvent également retirer leurs fonds FIAT. Binance travaille le plus rapidement possible pour intégrer ses nouveaux partenaires FIAT et disposera d’une mise à jour dans un avenir très proche.

Pourquoi la date a-t-elle changé par rapport au 25 septembre ?

Nous avons négocié plus de temps au nom de nos utilisateurs. Nous fournirons une mise à jour sur le calendrier dès que possible. En attendant, nous recommandons aux utilisateurs de convertir gratuitement leurs soldes FIAT en crypto dès que possible.

Binance : Dans l’œil du cyclone réglementaire

Dans un contexte où les réglementations s’intensifient, comment Binance prévoit d’ajuster sa stratégie pour faire face aux pressions réglementaires croissantes dans différents pays ?

La crypto s’est développée à un rythme sans précédent. Et notre secteur doit évoluer pour mieux protéger les utilisateurs. Pour notre part, nous considérons qu’un écosystème régulé est un écosystème plus sûr pour nos utilisateurs.

C’est pourquoi, au cours des six dernières années, nous avons investi massivement dans un programme de conformité robuste qui intègre des principes et des outils sophistiqués de lutte contre le blanchiment d’argents utilisé par les institutions financières traditionnelles pour détecter et traiter les activités suspectes. Et nous nous efforçons continuellement d’évoluer et d’assurer la conformité réglementaire et la protection des titulaires de comptes.

Fraude et cyberattaque dans l’écosystème crypto

L’écosystème crypto est truffé d’individus malintentionnés cherchant par tous les moyens à tromper les utilisateurs, qu’ils soient novices ou simplement imprudents. Ces escrocs emploient des techniques variées et souvent ingénieuses.

Les cyberattaques visant les plateformes afin de s’emparer de cryptomonnaies sont malheureusement courantes. Bien souvent, ces actifs mal acquis sont en suite acheminés vers d’autres plateformes d’échange pour être liquidés. En plus des questions réglementaires, nous avons abordé le sujet de la cybersécurité avec M. Prinçay.

On parle souvent de fraude dans l’écosystème blockchain : que faites vous pour lutter contre celle-ci ?

D’abord nous travaillons sur des scénarios ; tel comportement observé sur telles transactions signale potentiellement une utilisation frauduleuse. Et dans ce cas-là, on parle véritablement d’activité criminelle. Cela est par exemple le cas lorsque l’on observe des gens qui saucissonnent leurs paiements, avec des petites sommes disséminées à droite et à gauche

Ensuite, nous disposons d’outils qui permettent de retracer les fonds sur la blockchain. Donc si on voit que certains actifs sont liés au 1er degré ou au 2e degré à des portefeuilles suspectés d’activité criminelle, cela rentre dans nos outils et on peut aussi les considérer comme activités suspectes.

Ces outils, de par leur conception, surpassent ceux utilisés dans le secteur bancaire. Chez Binance France, nous comptons d’ailleurs parmi nos équipes des personnes issues des services de police, qui ont réussi à retracer des fonds dans des situations qui auraient été insurmontables sans la transparence offerte par la blockchain.

Par exemples, le 14 février, Binance et Huobi ont gelé 1,4 million de dollars en crypto lié au compte du groupe nord-coréen Lazarus. 

En conclusion, aujourd’hui, quelles sont les priorités pour Binance tant sur le marché français qu’international ?

Notre priorité, c’est de continuer le maintien de nos performances financières en France et à l’international. Notre objectif principal reste de construire les produits que notre communauté nous demande. C’est pour ça que ça fonctionne.

Nous mettons tout en œuvre pour satisfaire nos utilisateurs. C’est grâce aux efforts conjugués des autorités et des acteurs de l’écosystème que nous œuvrons quotidiennement à la construction d’un environnement harmonieux, favorisant l’adoption de cette technologie.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


Cliquez ici pour rejoindre 'Read to Earn' et transformez votre passion pour la crypto en récompenses !
A
A
Fenelon L. avatar
Fenelon L.

Passionné par le Bitcoin, j'aime explorer les méandres de la blockchain et des cryptos et je partage mes découvertes avec la communauté. Mon rêve est de vivre dans un monde où la vie privée et la liberté financière sont garanties pour tous, et je crois fermement que Bitcoin est l'outil qui peut rendre cela possible.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.