A
A

Binance répond aux accusations « inattendues » de la CFTC à son encontre !

mar 28 Mar 2023 ▪ 4 min de lecture ▪ par Luc Jose A.
S'informer Centralized Exchange (CEX)

La Commodities and Futures Trading Commission a récemment accusé Binance de solliciter et d’accepter des ordres de particuliers aux États-Unis. Le régulateur américain a également affirmé que l’exchange crypto s’était volontairement soustrait à la réglementation. Il soutient que l’entreprise de CZ n’avait pas imposé de vérification d’identité. Pire, elle aurait donné des instructions à ses clients sur la manière d’éviter les contrôles de conformité. Ce 27 mars, Binance a réagi de manière implicite aux accusations de la CFTC, qu’il trouve « inattendues ».

Le logo de Binance

Binance s’engage à continuer à coopérer avec les régulateurs

Binance a fait face à plusieurs accusations ces derniers mois. Rien qu’en janvier dernier, il a été accusé d’avoir des liens avec Bitzlato, un obscur exchange inculpé pour blanchiment d’argent. À présent, Binance semble réagir aux récentes accusations de la CFTC, à travers une déclaration fournie à un média. Dans cette dernière, le porte-parole de l’exchange a implicitement exprimé sa surprise et sa déception face à ces accusations. Il a assuré que la société coopérait avec les régulateurs depuis plus de deux ans.

Selon le porte-parole, Binance adhère à la conformité réglementaire. De plus, l’exchange effectuerait des contrôles KYC obligatoires pour tous les clients, indépendamment de leur zone géographique. Il convient tout de même de préciser que le porte-parole n’a pas abordé spécifiquement les accusations de la CFTC.

En outre, l’exchange crypto a affirmé qu’il comptait continuer à travailler avec les régulateurs américains et internationaux. Il a souligné qu’il a élargi son équipe de conformité à plus de 750 membres. De plus, Binance aurait dépensé 80 millions de dollars supplémentaires dans des partenariats de conformité.

L’exchange soutient qu’il n’opère pas aux États-Unis

Binance opère dans 140 pays, au service d’un large éventail de clients. Aussi, il possède 14 licences dans des pays d’Afrique, d’Europe et d’Asie-Pacifique. Cela dit, l’exchange a souvent soutenu qu’il ne desserve pas directement les États-Unis. Il a déclaré que c’est plutôt son partenaire indépendant Binance.US qui propose des services aux Américains depuis 2019. Mais, dans ses récentes allégations, la CFTC a indiqué que Binance offre directement des produits d’investissement à des particuliers américains.

Selon le porte-parole de Binance, l’exchange empêche les résidents américains et les citoyens américains vivant à l’étranger d’accéder à ses services. Pour ce faire, il bloque leurs téléphones portables, leurs adresses IP et les cartes de crédit américaines.

Alors que Binance soutient que Binance.US est un partenaire indépendant, celui-ci est soupçonné d’être impliqué dans l’évasion réglementaire. Mais, en attendant d’élucider cette affaire, les utilisateurs doivent faire face à une suspension temporaire du trading au comptant de Binance.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !