A
A

Bitcoin (BTC) : 6 000 milliards de dollars échangés en 2023

ven 05 Jan 2024 ▪ 10 min de lecture ▪ par Thomas A.
S'informer Trading

Plus de 6 000 milliards de dollars de bitcoins ont été échangés en 2023, en baisse de 38 % par rapport à 2022. Cela équivaut à plus de 2,3 fois de la valeur PIB français. Si ce chiffre peut paraître important, la vitesse de circulation du bitcoin (BTC) décroît en 2023. Ce phénomène est porté par des « holders » plus nombreux, c’est-à-dire des détenteurs à long terme de bitcoin. Il s’agit souvent d’un signal positif pour l’écosystème…

Bitcoin volume

Activité du marché : les chiffres majeurs de 2023

En 2023, le volume de bitcoins échangé a diminué par rapport à 2022. Cependant, le cours moyen du bitcoin (BTC) est resté stable. Sur l’année écoulée, le cours moyen du bitcoin était de 29 143 $, contre 27 760 $ en 2022. De manière globale :

  • Le nombre d’adresses actives est resté stable.
  • La dominance du bitcoin a grimpé à 50 %. Le dernier plus bas date de fin 2022 à 36 %.
  • La part de détenteurs à long terme de bitcoins a dépassé 75 % en 2023, un record.
  • Il y a plus de 80 % des adresses bitcoin en « profit ».
  • En 2023, la quantité de bitcoins en circulation a grimpé de 1,75 %. Ce taux d’accroissement poursuit sa réduction à long terme jusqu’à tendre vers 0 %.

Enfin, d’après les données fournies par CoinMarketCap, le volume d’échange annuel de bitcoins correspond à plus de 6 000 milliards de dollars. C’est l’équivalent de plus de 240 millions de bitcoins échangés, ou une douzaine de fois l’offre totale de bitcoins. Si nous reportons cette valeur en journalier, le volume moyen d’échange de bitcoin en 2023 a été 16,4 milliards de dollars par jour.

En termes de bitcoins échangés, l’activité du marché avait été supérieure de 88 % en 2022. Le marché reste malgré tout très actif à court terme, et la vitesse d’échange du bitcoin est très différente selon qu’il s’agisse de spéculateurs ou de détenteurs à long terme.

Les pays qui ont le plus regardé le bitcoin

Dans les 10 pays qui ont le plus recherché le mot « bitcoin » sur google on retrouve le Nigéria, le Salvador, le Ghana, la Géorgie, la Slovénie ou encore la Suisse. Il est remarquable que le Nigéria, dont l’inflation approche les +29 % dans un contexte de croissance démographique, est un acteur majeur de l’avenir des cryptomonnaies. De même, le Salvador a connu un fort intérêt pour le bitcoin en raison de l’adoption du bitcoin comme monnaie légale. De son côté, la Géorgie semble attirée par les cryptomonnaies en raison du contexte de guerre et des migrations qui menacent sa frontière (exil de nombre russes, fuite des capitaux et recherche de sécurité).

A l’échelle mondiale, les recherches associées au mot « bitcoin » sur google ont connu un regain d’intérêt depuis octobre 2023. Mais ce regain d’intérêt reste limité, preuve que la hausse du cours du bitcoin se construit sans volatilité extrême et, pour l’instant, en dehors du grand public. Malgré tout, le fait que les pays les plus instables ou dans le besoin d’un réseau de transaction et de conservation ont un intérêt pour le bitcoin est encourageant.

La vitesse de circulation du bitcoin chute

La vitesse de circulation du bitcoin correspond au volume échangé sur l’année divisé par l’offre totale. Dans la théorie monétaire, la vitesse de circulation de la monnaie est un indicateur majeur. La vitesse de circulation d’une monnaie indique le niveau de confiance de l’économie envers la monnaie. Dans le cas du bitcoin, une vitesse de circulation du bitcoin faible signifie que l’offre disponible se réduit, provoquant une hausse immédiate du cours en raison de la forte activité du marché.

CryptoQuant | Bitcoin: Velocity

Depuis fin 2022, nous voyons clairement que la tendance de réduction de la vélocité s’est accompagnée d’une hausse du cours. C’est un phénomène classique sur le bitcoin, et tout marché haussier durable doit se traduire par une raréfaction de l’offre active de bitcoins. De manière analogue, le maximum de la vitesse de circulation du bitcoin a été atteint en septembre 2022, au pire du marché baissier.

Source : Récap On-Chain de l’Année 2023 (glassnode.com)

Symétriquement, une forte réduction de la vélocité traduit des détenteurs à long terme plus nombreux, et des gagnants plus nombreux. Le graphique ci-dessus, fourni par Glossnode, montre la variation de l’offre en gain sur le bitcoin (BTC). Une reprise haussière sur le marché est typiquement accompagnée par un fort accroissement de l’offre en gain.

Mais la vitesse de circulation du dollar rebondit…

En moyenne un dollar est échangé 1,3 fois par an à l’automne 2023. Une valeur en progression par rapport à 2020. La crise COVID a provoqué un fort accroissement de la quantité de monnaie en circulation, sans pour autant que cette monnaie circule. La vitesse de circulation du dollar avait alors atteint un plus bas historique, à moins de 1,2 fois par an. Le rebond de la vélocité enregistré depuis 2020 marque le retour d’un certain dynamisme de l’économie américaine. Mais la vélocité reste malgré tout sur des plus bas historiques.

Source : Velocity of M2 Money Stock (M2V) | FRED | St. Louis Fed (stlouisfed.org)

Par ailleurs, le ralentissement de l’inflation peut avoir pour effet de réduire également la vitesse de circulation de la monnaie. De ce fait, un ralentissement de la vitesse de circulation du dollar peut se traduire par un accroissement du cours du bitcoin.

Un volume d’échange plus élevé que l’Or, mais une capitalisation très inférieure

Le débat sur la vitesse de circulation d’une monnaie est en lien avec sa rareté (ou son extrême abondance). Par exemple, depuis l’antiquité, la vitesse de circulation de l’Or était plus faible que celle de l’argent ou du bronze. L’Or servait comme un moyen sûr d’épargne ou de gage pour des transactions importantes. La question de la vitesse de circulation du bitcoin répond donc en partie à la question de savoir quelle est la relation des utilisateurs avec sa rareté.

Mais alors le bitcoin est-il plus valorisé que l’Or ? En termes absolus, la réponse est négative. Le marché de l’Or est capitalisé plus de 12 000 milliards de dollars, c’est-à-dire plus de 14 fois le marché du bitcoin, et le double de tous les bitcoins échangés en un an.

Mais en termes de volumes échangés, le bitcoin dépasse allègrement l’Or. Le volume (physique) d’Or échangé en 2022 s’élevait à près de 300 milliards de dollars, soit bien en dessous des 10 trillions de dollars de bitcoins sur la même période. Mais il est clair que nous traitons ici de deux marchés très différents. Dans les perspectives 2024 dévoilées par SwissBorg, nous avons rappelé les différences essentielles entre les deux actifs.

« Le Bitcoin est conçu et conçu pour servir de moyen de paiement et idéalement pour préserver la valeur sur le long terme. Bitcoin ne sert pas à fabriquer des bijoux, à sécuriser les relations monétaires entre pays (pas encore, selon les plus fervents partisans), ou transmettre une valeur historique. Le Bitcoin est également nettement plus risqué que l’or (l’or a l’un des meilleurs ratios risque-rendement), mais il peut également être efficace, et avec des rendements nettement plus élevés. Ainsi, ces deux actifs : l’Or et le Bitcoin, sont différents mais complémentaires.

Néanmoins, l’or et le Bitcoin n’ont pas de nationalité ; ils ne sont pas soumis aux caprices du temps et de la politique, et ces atouts sont les plus précieux. »

Bitcoin (BTC) 2024 : SwissBorg dévoile ses perspectives – Cointribune

En conclusion

L’année 2023 a marqué une forte chute de la vitesse de circulation du bitcoin. Un facteur haussier majeur pour l’année écoulée. Malgré tout, l’équivalent de 6 000 milliards de dollars de bitcoins ont été échangés en 2023. C’est plus de deux fois la richesse produite en 1 an par la France. La valeur des échanges est toutefois en diminution face à 2022 (-38 %).

Dans le même temps, la part des adresses en gain a atteint un record historique tandis que la part de détenteurs à long terme s’est accrue. Si ce phénomène est durable, il se peut que nous avons à faire à un phénomène de « thésaurisation », comme disent les économistes. Mais la rapidité des échanges de bitcoins demeure considérable, bien au-delà de tous les autres actifs. Ainsi, le seul marché du bitcoin pèse 20 fois plus en termes d’échanges que le marché de l’Or physique, alors qu’il est 14 fois moins capitalisé ! De quoi rappeler les différences entre ces deux actifs complémentaires.

Si la vélocité du bitcoin décroît, la vélocité du dollar rebondit sous l’effet de l’inflation et du maintien de la croissance. Un ralentissement de la vélocité du dollar dans les prochains mois pourrait profiter au bitcoin. Dans tous les cas, le retour d’un nombre importants de détenteurs à long terme encourage un mouvement haussier dont la structure est similaire à celle du passé.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Thomas A. avatar
Thomas A.

Auteur de plusieurs livres, rédacteur économique et financier sur plusieurs sites, je noue depuis de nombreuses années une véritable passion pour l'analyse et l'étude des marchés et de l'économie.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.