A
A

Bitcoin (BTC) - La Russie et l'Ukraine en tête

mar 27 Sep 2022 ▪ 7h00 ▪ 4 min de lecture - par Nicolas Teterel

L’ONU a publié un classement des pays en fonction du pourcentage de leur population qui possède du bitcoin. Nécessité faisant loi, l’Ukraine arrive en tête avec la Russie.

BTC kiev

Bitcoin comme monnaie de paiement internationale pour les Russes

L’UNCTAD s’est basé sur les chiffres de la société triple A. Vous pouvez vous rendre sur leur site pour découvrir le classement mondial.

Comme nous pouvions nous y attendre, l’institution internationale est vent debout contre le bitcoin… Mais qu’importe, le classement est intéressant.

L’Ukraine et la Russie arrivent tous deux en tête. Près de 12 % des Russes possèdent du bitcoin et/ou d’autres cryptomonnaies. Cette popularité est raccord avec le fait que le gouvernement souhaite légaliser les paiements internationaux en bitcoins.

D’après le journal économique russe Kommersant, le vice-ministre russe des Finances, Alexei Moiseev, s’est mis d’accord dans les grandes lignes avec la banque centrale pour permettre les paiements internationaux bitcoins.

Cette décision ne surprend pas étant donné que la Russie s’est fait expulser du réseau SWIFT qui noyaute toutes les transactions internationales. Les banques russes utilisent désormais leur propre système SPFS.

Le Système de transfert de messages financiers ou SPFS est un équivalent russe du système de transfert financier SWIFT. Le système Chinois CIPS est également disponible depuis 2015.

Néanmoins, ces systèmes ne sont pas encore raccordés à toutes les banques du monde. Et encore moins aux banques occidentales. Il fait donc sens de faire feu de tout bois avec le bitcoin qui est une monnaie en même temps qu’un système de paiement (non censurable). Deux-en-un.

Le classement:

Classement des pays en fonction de l'utilisation du bitcoin par la population
Pourcentage de la population détenant du bitcoin et/ou d’autres cryptomonnaies

Bitcoin pour fuir la guerre

Depuis le début de la guerre en Ukraine, il est interdit aux hommes de 18 à 60 ans de quitter le pays. Des millions d’Ukrainiens craignent d’être enrôlés de force dans cette guerre voulue de longue date par les États-Unis.

Il est d’autant plus difficile de fuir que les retraits d’argent sont rationnés et les conversions vers l’euro ou d’autres monnaies interdites. Seuls les séjours ponctuels pour des hommes d’affaires ou des scientifiques sont autorisés.

La première place de l’Ukraine était loin d’être imprévisible. Sans parler de l’inflation annuelle qui se rapproche de 30 %. Le succès du bitcoin y est tout sauf au mystère.

La dernière étude de Merchant Machine va également dans ce sens. Son classement global se compose dans l’ordre des États-Unis, de l’Ukraine, du Royaume-Uni, de l’Inde, de la Thaïlande, de la Russie et la France.

Tout comme le dernier 2022 Global Crypto Adoption Index de Chainalysis.

L’Ukraine classée troisième par Chainalysis

La firme d’analyse de blockchain a publié son TOP 20 annuel des pays où l’adoption du bitcoin est la plus forte. Nous y découvrons que le Vietnam caracole en tête et que la Chine fait son retour dans le top 10.

Cette étude est intéressante car Chainalysis retraite les volumes de transactions en fonction du niveau de vie dans chaque pays.

Par exemple, la France étant un pays plus riche que le Vietnam, il est évident que les Français possèderont dans l’ensemble plus de BTC que les Vietnamiens. Chainalysis considère donc qu’un BTC acheté par un Vietnamien pèse davantage qu’un BTC acheté par un Français.

Bref, l’Ukraine est de nouveau sur le podium. Retrouvez notre article sur le classement de Chainalysis ICI.

On dit toujours que cela n’arrive qu’aux autres. Mais qu’arrivera-t-il si l’Europe toute entière est entraînée vers la guerre ? Et-ce que l’inflation et l’impossibilité de retirer son argent s’étendront à tout le continent ? Dans le doute, gardez votre argent en bitcoins…

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Nicolas Teterel avatar
Nicolas Teterel

Journaliste rapportant sur la révolution Bitcoin. Mes papiers traitent du bitcoin à travers les prismes géopolitiques, économiques et libertaires.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !