A
A

Bitcoin Core en alerte : La faille des Ordinals, une menace officiellement déclarée !

dim 10 Déc 2023 ▪ 4 min de lecture ▪ par Fenelon L.
S'informer Cybersécurité

La controverse autour de la saturation du réseau Bitcoin provoquée par les Ordinals a pris un nouveau tournant. La faille technique exploitée pour leur création vient de se voir attribuer l’identifiant CVE-2023-50428.

Les developpeurs Bitcoin en etat d alerte

Une vulnérabilité Bitcoin désormais répertoriée

Le réseau Bitcoin subit depuis quelques jours une saturation alarmante engendrée par un afflux massif de transactions liées aux jetons BRC20. Des dizaines de milliers de transactions sont resté ainsi bloquées, en attente d’une confirmation qui tarde, tandis que la mémoire des mineurs arrive à saturation. Cette situation fait mécaniquement exploser les frais sur le réseau.

Certains développeurs incriminent l’exploitation sournoise d’une faille dans le code Bitcoin Core. Celle-ci permettrait aux inscriptions d’ordinaux et aux jetons BRC20 intégrés aux Satoshi de contourner les restrictions normalement imposées à la taille des données additionnelles dans les transactions.

Le 6 décembre, le développeur Luke Dashjr avait confirmé l’application d’un correctif dans Bitcoin Knots pour la bloquer. Désormais, dans un tweet publié hier, il révèle que cette vulnérabilité spécifique s’est vue attribuer l’identifiant CVE-2023-50428.

Le 6 décembre, le développeur Luke Dashjr a confirmé le déploiement d’un correctif dans Bitcoin Knots pour bloquer cette faille. Aujourd’hui, dans un tweet, il a révélé que cette vulnérabilité porte désormais un identifiant officiel : CVE-2023-50428. CVE (Common Vulnerabilities and Exposures)  étant un système international d’identification des vulnérabilités.

« Pour information, cette vulnérabilité a reçu l’identifiant CVE-2023-50428 », a-t-il déclaré.

Un futur correctif toujours controversé

Bien que la vulnérabilité soit désormais répertoriée, les implications d’un futur correctif font toujours polémique. Sa mise en place prévue l’an prochain pourrait signer l’arrêt de mort des jetons BRC20 et des ordinaux, attisant ainsi les tensions au sein de la communauté Bitcoin.

Le débat prend une ampleur considérable, fracturant la communauté crypto. Les partisans des Ordinals soulignent ainsi le fait que les développeurs ne détiennent pas un pouvoir absolu sur un réseau décentralisé.

En outre, de nombreux utilisateurs et mineurs ont tiré profit des opportunités offertes par les BRC20, qui ont évolué pour devenir une industrie prospère, particulièrement dans les secteurs des NFT. Notons que le pool de minage OCEAN, soutenu par Jack Dorsey, a même décidé de suspendre la validation des transactions liées au protocole Ordinals.

Quelle que soit l’issue de cette affaire, l’attribution de l’identifiant CVE-2023-50428 souligne l’urgence de la situation. La question cruciale demeure : la faille sera-t-elle corrigée dès la version 27 de Bitcoin Core en 2024, impliquant potentiellement l’abandon des Ordinals ? Les défenseurs des Ordinals seront-ils prêts à sacrifier leur industrie florissante ? L’évolution de cette situation suscite un vif intérêt et promet d’être captivante à suivre.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Fenelon L. avatar
Fenelon L.

Passionné par le Bitcoin, j'aime explorer les méandres de la blockchain et des cryptos et je partage mes découvertes avec la communauté. Mon rêve est de vivre dans un monde où la vie privée et la liberté financière sont garanties pour tous, et je crois fermement que Bitcoin est l'outil qui peut rendre cela possible.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.