A
A

Bitcoin - La pool Demand montre la voie

mer 29 Nov 2023 ▪ 6 min de lecture ▪ par Nicolas T.
S'informer Minage

Une nouvelle pool vient de se lancer. Demand est le premier à adopter le protocole de mining de bitcoins Stratum V2.

Bitcoin pool

Bitcoin Mining – Stratum V2

La pool Demand se présente comme la première à faire sienne en intégralité le protocole Stratum V2.

A vrai dire, la pool Braiins utilise déjà ce protocole (elle en est le créateur). Seulement, la fonction permettant aux mineurs de choisir eux-mêmes les transactions des blocs n’est pas encore activée.

Il semblerait que les grands mineurs ne soient pas pressés d’adopter Stratum V2. Si bien que le CEO de Demand Alejandro de la Torre ne vise pour l’instant que les solo miners.

« Avec Stratum V2, nous voulons rendre le solo mining plus attrayant, ce qui contribuera à décentraliser l’industrie », a-t-il déclaré.

Viser les solo miners est contrintuitif puisque, par définition, ces derniers ne mettent pas leur hashrate en commun via des pool…

Il s’agit probablement d’une stratégie de communication visant à familiariser le plus de mineurs possibles à Stratum V2. Les gains d’efficience non négligeables sont en soit déjà suffisants pour en valoir la peine.

Actuellement, ce sont les pools qui sélectionnent les transactions, ce qui présente des risques de censure. Nous en avons eu la triste démonstration avec la pool chinoise F2pool qui a délibérément censuré certaines adresses bitcoin la semaine passée.

Dans ce cas-là, le pool a décidé seul de censurer certaines transactions. Mais tôt ou tard, les autorités gouvernementales viendront taper à la porte de tous les pools pour les obliger à censurer certaines adresses.

Il est donc dans l’intérêt des pools de ne pas attendre d’être cueillis par l’OFAC pour déléguer aux mineurs la sélection des transactions. C’est la caractéristique phare de Stratum V2.

Un protocole plus efficient

L’une des principales caractéristiques de Stratum V2 est de chiffrer les communications entre le mineur et sa pool.

Cela permet notamment de se protéger de certaines attaques, comme l’a déclaré Alejandro de la Torre à The Mining pod :

« À l’époque où j’étais vice-président de Poolin, nous avons été victimes d’une attaque dite ‘cash poisoning’ menée par China Telecom. Ils ont essentiellement mis hors ligne tous les pools basés en Chine. C’est le fait que les données circulant entre les pools et les mineurs ne soient pas chiffrées qui rend cette attaque possible. Stratum V2 permet d’atténuer ce risque. »

Stratum V2 promet également une réduction de la consommation de bande passante. D’une part en codant les messages en binaire et d’autre part en éliminant certains messages redondants. Nous pouvons lire sur stratumprotocol.org :

« Le protocole JSON-RPC de Stratum V1, lisible par l’homme, rend les messages 2 à 3 fois plus lourds que nécessaire. Les encodages binaires de Stratum V2 minimisent la taille des messages, ce qui accélère les communications entre les mineurs et les pools. »

Par ailleurs, Stratum V1 ne convient pas au mining de bitcoins à l’échelle industrielle du fait que chaque ASIC communique directement avec le pool. Il en découle un gaspillage inutile de quantités d’énergie non négligeables. Plus d’informations à ce propos dans notre article : Stratum V2 – Les mineurs reprennent le pouvoir.

Lorsque l’on met tout bout à bout, Stratum V2 réduit la taille moyenne des messages d’environ 100 octets (non chiffrés) à 48 octets (chiffrés).

La fin des blocs vides

Autre avantage de Stratum V2 : la suppression les blocs vides qui arrivent encore de temps en temps. D’après Braiins, environ 0.4 % des blocs sont vides.

L’explication tient au fait que Stratum V1 ne peut pas envoyer aux mineurs le hash du bloc précédent sans les transactions du prochain bloc. Les pools envoient donc un bloc vide de transactions pour communiquer rapidement le hash du bloc précédent.

Pourquoi ? Parce que le hash est la seule donnée absolument nécessaire pour le mineur. Recevoir ce hash leur permet de hacher pendant quelques secondes supplémentaires. Des blocs sont parfois trouvés dans ce laps de temps qui ne dépasse généralement pas la poignée de secondes. Il en résulte des blocs vides.

C’est différent avec le protocole Stratum V2. Les pools enverront simplement le hash du dernier bloc via un seul message optimisé de 32 octets. À charge pour les mineurs de préparer le bloc à l’avance et de commencer à miner dès réception du hash.

À l’heure où les blocs sont pollués par les dignes successeurs de l’arnaque des NFT que sont les ordinaux, se débarrasser des blocs vides serait bienvenue.

Les pools n’ont plus d’excuse. Les solutions sont opérationnelles. Il est grand temps de décentraliser la sélection des transactions avant que les gouvernements ne se penchent sur leur cas.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Nicolas T. avatar
Nicolas T.

Le Bitcoin est une éruption d'énergie chiffrée incensurable se diffractant aux quatre coins d'un monde en ébullitions géopolitique et inflationniste. Je vous tiens au courant.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.