A
A

Bitcoin : Nouvelle étude sur ses émissions de CO2

sam 03 Déc 2022 ▪ 5 min de lecture ▪ par Nicolas T.
S'informer Minage

Une étude d’envergure affirme que le mining de bitcoin est à 52 % vert. Nous sommes loin des chiffres souvent cités de l’université de Cambridge.

Bitcoin, Machines de mining, Celsius, Core Scientific, Crypto, bras de fer

Mining de bitcoin « hors réseau »

Nous disposions jusqu’à présent de deux grandes études à propos de la consommation énergétique du Bitcoin. Celles du Cambridge Centrer for Alternative Finance (CCAF) et du Bitcoin Mining Council (BMC).

La première estime que la part d’énergie renouvelable dans le mix des mineurs de bitcoins est de 37.6 %. Celle du BMC trouve plutôt 59.4 %.

L’étude du BMC repose sur les chiffres fournis par les mineurs nord américains qui représentent 46 % du hashrate. Le 54 % restant est une simple extrapolation du mix énergétique des États-Unis.

Il existe aussi le site Digiconomist. Ce dernier est tenu par Alex de Vries, un employé de la banque centrale des Pays-Bas… Ses chiffres peu fiables sont malheureusement encore trop souvent récupérés par Bloomberg, The Guardian, le NY Times, etc.

Face à la grande disparité des chiffres, cette troisième étude réalisée par Daniel Batten est donc la bienvenue.

Surtout qu’à la différence du CCAF, D. Batten prend aussi en compte les mineurs installés « hors réseau ». C’est-à-dire ceux « qui possèdent leur propre centrale électrique ou qui ont conclu un accord contractuel avec un énergéticien ».

Cet ajout change la donne puisque 52.8 % du mining est réalisé hors réseau ! Et d’autant plus que l’énergie hors réseau se trouve être majoritairement non carbonée (65.5 %).

Une différence de taille

Ces nouvelles informations suggèrent que le Bitcoin :

  • Utilise un minimum de 52,2 % d’énergie renouvelable.
  • Augmente sa part d’énergie renouvelable de 4,50 % chaque année.

La projection de 4.5 % se base sur les projets de mining en cours et le fait que le mix énergétique mondial se verdit de 0,7 % par an en moyenne.

A contrario, les estimations incomplètes de Cambridge suggèrent que le Bitcoin utiliserait seulement 37,6 % d’énergie renouvelable.

Voici un résumé du rapport en graphiques :

Soulignons que les mineurs qui utilisent du charbon ne sont pas installés directement sur des centrales à charbon. Le charbon est tout simplement la principale source d’électricité au niveau mondial (36.7 %).

L’un des mauvais élèves est Stronghold. Le mineur utilise 165 MW d’énergie carbonée. Soit environ 2,3 % du hashrate.

De l’autre côté du spectre, nous avons 17 mineurs (16 % du hashrate) qui utilisent 100 % ou presque d’énergie renouvelable :

Ces estimations ne sont pas encore parfaites. Il manque notamment des informations à propos du Kazakhstan où de nombreux mineurs carburent à l’anthracite. La part du mining chinois est également floue.

D’après le CCAF, la Chine représentait toujours 21 % du hashrate en janvier 2022. Dans ce rapport, Daniel Batten est parti du principe que l’hydroélectricité compte pour seulement 1/3 dans le mix des mineurs chinois.

À noter par ailleurs que cette étude ne comptabilise pas l’atténuation de l’effet de serre lorsque les mineurs sont branchés sur des torchères de méthane. Soit 2.36 % du hashrate.

La raison étant que l’électricité est obtenue en brulant le méthane (qui s’échappe des torchères) en CO2. Or, l’effet de serre du CO2 est beaucoup moins important que celui du méthane.

Alors que cette nouvelle étude révèle que le minage de Bitcoin utilise au moins 52,2% d’énergie renouvelable, une dimension supplémentaire mérite notre attention : la Consommation Electrique du Bitcoin elle-même. Les facteurs impactant cette consommation sont multiples et incluent le prix du Bitcoin, l’efficacité des équipements de minage, et leur localisation géographique. La transition vers des sources d’énergie renouvelables et l’amélioration de l’efficacité du matériel sont essentielles pour diminuer l’empreinte carbone du réseau Bitcoin et pour soutenir une croissance durable de cette cryptomonnaie.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Nicolas T. avatar
Nicolas T.

Le Bitcoin est une éruption d'énergie chiffrée incensurable se diffractant aux quatre coins d'un monde en ébullitions géopolitique et inflationniste. Je vous tiens au courant.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.