la crypto pour tous
A
A

Bitcoin - Pas de baisse de taux pour alimenter le Bull Run

ven 12 Avr 2024 ▪ 7 min de lecture ▪ par Nicolas T.
Investissement

L’inflation remonte et réduit grandement la probabilité que le bitcoin puisse bénéficier d’une baisse des taux de la part de la FED ou de la BCE cet été.

Bitcoin

L’inflation repart aux États-Unis

Les prix remontent. Les chiffres de ces trois derniers mois sont tous ressortis au-dessus des attentes outre Atlantique. Le taux d’inflation annuel publié ce mercredi est ressorti à 3,5 %, contre 3,2 % en février. Nous sommes au plus haut depuis six mois.

C’est certes moins que les 4,9 % enregistrés en mars 2023, mais il y a là de quoi réduire à néant les anticipations de baisses de taux en 2024. Il se pourrait même que la FED finisse par rehausser ses taux. La gouverneure de la Fed Michelle Bowman a déclaré la semaine dernière y être prête « si les progrès en matière d’inflation devaient s’arrêter ou même s’inverser ».

En sachant qu’il faut remonter 23 ans en arrière pour observer des taux d’intérêt aussi élevés qu’ils ne le sont déjà…

Pourquoi tant d’inflation ? À cause du prix du baril de pétrole (comme toujours) qui grimpe sur fond de tensions géopolitiques. Notamment en raison des craintes de représailles iraniennes contre Israël suite au bombardement de son ambassade à Damas.

Le baril de WTI coûte désormais 86 dollars, contre 63 dollars en moyenne au cours des dix dernières années. Or, 95 % du transport de marchandises fonctionne avec du pétrole. Toute hausse du prix du naphte se traduit automatiquement par une inflation généralisée, et surtout des denrées alimentaires.

Les préoccupations sont telles que l’ancien secrétaire au Trésor Larry Summers a confié à Bloomberg que la baisse des taux prévue en juin serait une « erreur dangereuse et flagrante ».

« Il existe une probabilité non négligeable que le prochain ajustement des taux directeur soit à la hausse »

Le marché des Futures évalue maintenant à 83 % la probabilité d’un statu quo de la part de la Fed lors de la réunion de juin.

De manière intéressante, et à l’instar du gouverneur de la banque de France François Villeroy, M. Summer estime que « le taux neutre est bien supérieur au niveau de 2,6 % ».

[Le taux neutre est le taux qui prévaudra après la baisse des taux.]

La BCE prudente

La banque centrale des vingt pays de la Zone Euro a maintenu son taux directeur à 4 % ce mercredi, inchangé depuis septembre.

A la différence des États-Unis, l’inflation continue de ralentir en Europe. Le taux annuel fut de 2.4 % en mars, contre 2.6 % en février.

Christine Lagarde a donc répété que « si » les prochaines données « devaient encore renforcer sa confiance dans la convergence durable de l’inflation vers l’objectif, il serait opportun de réduire le caractère restrictif actuel de la politique monétaire ».

Mais le cœur n’y était pas. La présidente de la BCE a laissé comprendre qu’une hausse prolongée des prix de l’énergie inciterait la BCE à beaucoup de prudence.

Voici le passage de son discours à ce propos :

« L’inflation devrait fluctuer autour des niveaux actuels au cours des prochains mois, puis baisser pour atteindre notre objectif l’année prochaine, en raison d’une croissance plus faible des salaires, des effets de notre politique monétaire restrictive et de l’atténuation de l’impact de la crise de l’énergie. »

Or, les prix de l’énergie remontent fortement. Ils devraient très bientôt enrayer la baisse de l’inflation sur le vieux continent. Et alors que Christine Lagarde déclarait en janvier qu’elle entrevoyait une baisse des taux dès « cet été », il semblerait que ce soit partie remise.

Dit autrement, après les ETF et le halving, le bitcoin pourrait finalement ne pas profiter en plus d’un assouplissement monétaire dans la foulée. Affaire à suivre.

Notons également que la BCE continue de réduire son bilan d’environ 30 milliards d’euros par mois. Un chiffre qui devrait passer à 37.5 milliards d’euros à partir du second semestre.

L’inflation ne s’arrêtera jamais

Comme dit Michael Saylor, « je peux faire de toi le maître incontesté du monde, tu ne pourras pas empêcher l’inflation ».

Les banques centrales le savent et se donnent pour mission de seulement la contenir à 2 %. Nous écrivions à ce propos dans notre article Fiat vs Bitcoin :

« C’est ainsi, notre civilisation crée l’argent à partir de dette. Une dette assortie d’intérêts qui obligent mathématiquement à s’endetter toujours plus, sous peine de défauts de paiements récurrents. […] Le système fiat est un ponzi qui a besoin de croissance économique pour ne pas finir en hyperinflation. Ce qui signifie extraire toujours plus d’énergie. »

Malheureusement, les fruits des branches basses ont été cueillis. Entretenir une hausse de la production de pétrole est de plus en plus compliqué. Le pic de pétrole peu cher à sortir de terre (pétrole « conventionnel ») a été atteint en 2007…

Nous entrons dans le dur et cela s’observe facilement au niveau des chiffres d’inflation des dernières années. Comme nous le soulignions dans cet article :

« L’inflation des produits alimentaires atteint quasiment 40 % depuis 2019 aux États-Unis. Contre seulement 25 % officiellement, en raison des multiples artifices comptables qui masquent la réalité. »

Nous parlons donc d’une inflation annuelle moyenne de 8 %. Cela signifie que les prix doublent au bout de neuf ans. Dit autrement, le pouvoir d’achat de l’épargne font de moitié en moins d’une décennie.

Mettons par exemple que vous épargniez 10 000 euros au taux de 3 % par an. Vous aurez 13 440 euros au bout de dix ans. Mais si l’inflation annuelle fut de 8 % dans le même temps, votre pouvoir d’achat a en réalité baissé de près de 40 %…

Il est de plus en plus évident que nous vivons une époque charnière. L’inflation va s’aggraver et rendre le bitcoin de plus en plus attractif en tant que réserve de valeur infiniment plus rare que l’or et moins risqué que d’autres monopoles technologiques planétaires comme Microsoft ou Apple.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


Cliquez ici pour rejoindre 'Read to Earn' et transformez votre passion pour la crypto en récompenses !
A
A
Nicolas T. avatar
Nicolas T.

Reporting on Bitcoin, "the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy".

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.