A
A

Crypto : Rebondissement dans l’affaire de délit d’initié impliquant Coinbase !

mar 13 Sep 2022 ▪ 16h00 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Ishan Wahi est un ancien employé de Coinbase qui a été accusé de fraude électronique en juillet. Il aurait collaboré avec son frère, Nikhil Wahi, et une troisième personne pour commettre la fraude. Les deux frères ont été arrêtés alors que leur associé, Sameer Ramani, s’était enfui. Ils ont été inculpés à Seattle en juillet. L’audience de Nikhil Wahi a eu lieu récemment. Découvrez ce qu’il en ressort.

délit d'initié, coinbase, crypto

Nikhil Wahi reconnaît les faits qui lui sont imputés

Nikhil Wahi a plaidé coupable pour les chefs d’accusation qui lui sont imputés. Lors d’une audience virtuelle avec les autorités judiciaires, il a reconnu avoir commis un délit d’initié. Ainsi, il avoue s’être servi d’informations classées confidentielles provenant de Coinbase pour réaliser des bénéfices via le trading de cryptos. Les données utilisées lui ont été communiquées par son frère Ishan Wahi qui était alors chef de produit chez Coinbase. Elles concernaient les dates de lancement de tokens et auraient permis au trio de gagner environ 1,5 million de dollars.

https://www.youtube.com/watch?v=iBy1jqG6rAw

Nikhil Wahi, Ishan Wahi et Sameer Ramani ont procédé au trading de 25 cryptomonnaies distinctes entre 2021 et 2022. L’affaire est considérée comme le premier délit d’initié dans le domaine des cryptos. Lors de son audience, Nikhil a déclaré : « Je savais que c’était mal de recevoir les informations confidentielles de Coinbase et de faire des transactions sur la base de ces informations confidentielles. » Il faut souligner qu’en août, son frère Ishan avait plaidé non coupable pour les chefs d’accusation qui lui étaient imputés.

Nikhil Wahi a reconnu avoir commis un délit d’initié alors que son frère avait plaidé non coupable en août. Rappelons que la SEC des États-Unis avait déposé une plainte contre les frères Wahi et Sameer Ramani. Le régulateur accusait le trio d’avoir violé les dispositions anti-fraude des lois portant sur les valeurs mobilières. Et selon lui, parmi les 25 cryptomonnaies concernées par le délit d’initié, il y a au moins 9 titres soumis à sa compétence.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !