A
A

The Merge : Ethereum (ETH) intègre avec succès le Proof-of-Stake sur le testnet Sepolia

ven 08 Juil 2022 ▪ 14h00 ▪ 3 min de lecture - par Junie MAFFOCK

La transition longtemps espérée d’Ethereum (ETH) de la preuve de travail à la preuve d’enjeu est sur le point de se concrétiser. En effet, les nœuds du réseau de test Sepolia d’Ethereum supportent désormais le Proof-of-Stake (PoS). Un pas de géant qui laisse supposer que le lancement de la mise à niveau The Merge aura lieu dans un futur proche.

Crypto currency in form of symbolic

Ethereum plus proche que jamais de The Merge

Ethereum fait de grands progrès en ce qui concerne le hard fork de son mainnet. Plus précisément, la blockchain de contrats intelligents a terminé le déploiement de The Merge sur le testnet Sepolia. Il s’agit du second des trois filets de tests destinés à éprouver les performances du réseau avant la migration complète d’Ethereum (ETH) vers le PoS. Ainsi, le succès de cette étape annonce l’abandon imminent du Proof-of-Work (PoW).

Avant la mise à jour de Sepolia, les validateurs ont dû faire évoluer simultanément les clients de la couche de consensus et de la couche d’exécution. Pour rappel, la première permet d’implémenter le PoS grâce à la Beacon Chain. Quant à la deuxième, elle prend en charge les transactions, les smart contracts et les DApps.

Par ailleurs, la fusion sur Sepolia s’est produite lorsque la difficulté totale sur la chaîne de PoW a excédé 17 000 000 000 000 000. Ce qui a eu lieu mercredi dernier aux alentours de 17 h GMT. Notons que, jusqu’ici, la mise à jour du testnet n’a engendré aucun dysfonctionnement notable.

À quoi faut-il s’attendre pour la suite ?

The Merge renvoie en réalité à la convergence du Proof-of-Work et du Proof-of-Stake sur le réseau Ethereum. En conséquence, après la mise à niveau du réseau principal, ce dernier ne fera plus appel aux mineurs. En revanche, il se tournera vers les nœuds de validation pour mettre leurs ethers en jeu pour valider les transactions.

Malgré les nombreux ralentissements dont a souffert le projet, le succès de son implantation sur le testnet Segolia est plutôt prometteur. Ethereum prévoit un hard fork sur le mainnet au cours de l’année en cours. Toutefois, pour l’instant, on ignore encore à quelle période exactement cela se produira.

Par ailleurs, après Segolia, la prochaine étape est le réseau de tests Goerli, dont le lancement interviendra dans les semaines à venir. Le mois dernier, c’était au tour du testnet Ropsten d’accueillir The Merge. Une opération qui s’est déroulée sans accroc.

Pour la communauté crypto tout entière, cette transition du PoW au PoS est un événement majeur. C’est l’occasion pour le bébé de Vitalik Buterin de diminuer considérablement sa charge énergétique et d’augmenter le débit des transactions. En outre, elle devrait permettre le passage à l’échelle grâce aux rollups de couche 2.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Junie MAFFOCK avatar
Junie MAFFOCK

Je suis venue à la blockchain par curiosité et j'y suis restée par passion. J'ai été émerveillée par les possibilités qu'elle offre à travers ses divers cas d'utilisation. Avec ma plume, j'espère contribuer à démocratiser cette technologie et à montrer comment elle peut aider à rendre le monde meilleur.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !