A
A

Luna Classic burn : Changpeng Zhao laisse le choix aux utilisateurs !

sam 24 Sep 2022 ▪ 7h00 ▪ 4 min de lecture - par Eddy Senga

Depuis la chute de l’écosystème Terra, de nombreux investisseurs se posent des questions quant à l’avenir de Luna Classic (LUNC). Si depuis quelques semaines la crypto semble revenir sur le devant de la scène, la question majeure reste celle du Luna Classic burn. Après une réduction d’impôts de 1,2 % Changpeng Zhao apporte certaines réponses. 

burn luna classic changpeng zhao

CZ répond aux questions sur LUNC

Les questions sur Terra s’enchaînent depuis qu’un burn massif semble se mettre en place auprès du jeton Luna Classic. En effet, la crypto qui est toujours atteinte d’une hyperinflation mobilise encore pas mal d’investisseurs. La Terra Army est loin d’avoir dit son dernier mot et elle continue de faire des tweets en faveur du burn de la crypto. 

Ce mécanisme de gravure permettra de réduire la quantité de jetons en circulation et rendre la crypto rare. D’autres protocoles comme Shiba Inu ont déjà eu recours à cette méthode et cela pourrait peut-être marcher pour LUNC. Au vu de l’ampleur de ce burn, de nombreux investisseurs se demandent si Binance sera de la partie. Ainsi, Changpeng Zhao, le PDG de la plus grande plateforme d’échange crypto s’est enfin exprimé sur le sujet. 

Dans son espace AMA Twitter, ce dernier a répondu à la question sur LUNC. Selon lui, il serait idéal de mettre en place une fonctionnalité qui permettra aux utilisateurs d’opter eux-mêmes pour des frais de transaction de 1,2 % pour la combustion. Ensuite, il faudrait voir combien de membres de la communauté électorale le font en premier.

Une réduction d’impôt de 1,2 % pour Luna Classic (LUNC)

L’effondrement de Terra Luna a jeté le discrédit sur toutes les cryptos natives de l’écosystème. Toutefois, Luna Classic semble susciter un engouement particulier chez les investisseurs. En effet, cette cryptomonnaie fait de plus en plus parler d’elle et récemment, une réduction d’impôt de 1,2 % a été mise en vigueur. Cette dernière survient après des semaines d’anticipation et d’excitation. 

Avec cette mise en ligne, les utilisateurs se verront facturer une taxe de 1,2 % sur toutes les transactions en chaîne. Ce taux d’imposition devrait rester en vigueur jusqu’à ce que l’offre totale de Luna Classic tombe à 10 milliards de tokens. 

Cependant, les choses semblent un peu complexes puisque l’offre actuelle s’estime à environ 6,9 billions de tokens. De ce fait, pour atteindre cet objectif, l’offre devra être réduite de 99,82 %. Compte tenu de l’avis des investisseurs, il faudra de nombreuses années, voire une décennie pour que l’offre de LUNC tombe à 40 milliards à un taux de combustion de 1,2 %. 

Mais ceci n’est possible que si le prix demeure bas. Ainsi, avec une capitalisation boursière hypothétique de 40 milliards, il y a de fortes chances que le prix du jeton Luna Classic atteigne 1 dollar d’ici sept ans. 

Actuellement, Luna Classic (LUNC) se négocie à 0,000246 dollars et est en baisse de plus de 10 % dans les dernières 24 heures. Le burn massif et la sortie de Changpeng Zhao seront-ils assez puissants pour faire grimper le cours de la crypto ?

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Eddy Senga avatar
Eddy Senga

Le monde évolue et l'adaptation est la meilleure arme pour survivre dans cet univers ondoyant. Community manager crypto à la base, je m'intéresse à tout ce qui touche de près ou de loin à la blockchain et ses dérivés. Dans l'optique de partager mon expérience et de faire connaître un domaine qui me passionne, rien de mieux que de rédiger des articles informatifs et décontractés à la fois.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !