A
A

CBDC : la Turquie se met dans les starting-blocks

sam 31 Déc 2022 ▪ 21h00 ▪ 3 min de lecture - par Elina Samsoudine

La Turquie emboîte le pas à la Chine, les Bahamas ou encore la Suède en travaillant à son tour sur l’émission des CBDC. Dans un communiqué de presse, la banque centrale de la République turque a officiellement annoncé le succès du premier test.  

Turquie : la plateforme de CBDC disponible dès 2023

En Turquie, la banque centrale travaille sur l’émission du Livre turque numérique (CBDC). L’institution prépare la mise en œuvre de sa monnaie numérique en supplément aux espèces. Le projet est déjà en phase de test. La banque centrale a d’ailleurs annoncé jeudi dans un communiqué de presse le succès des premières transactions effectuées sur le réseau numérique de la monnaie locale. 

Le Livre turque numérique est sur les rails selon la banque centrale de Turquie

La plateforme sera uniquement disponible pour un certain nombre de banques turques et de sociétés fintech dans le premier trimestre de 2023. Cela permettra de poursuivre les essais pilotes. La banque centrale élargira la participation à d’autres institutions financières tout au long de l’année. En parallèle, la banque centrale turque continuera de travailler sur les aspects juridiques, économiques et technologiques de la monnaie numérique. L’institution publiera systématiquement les résultats et les conclusions des tests. 

Évoluer avec les comportements de paiement

Les comportements de paiement évoluent avec les avancées technologiques. Avec les paiements par carte bancaire et en ligne, le cash est de moins en moins utilisé. Pour accompagner ces évolutions de la société, les banques centrales explorent le potentiel des CBDC en l’occurrence. Les monnaies numériques peuvent potentiellement offrir plus de sécurité ainsi qu’une plus grande disponibilité et fluidité dans les échanges. 

Les banques centrales du monde entier évaluent les opportunités et les défis associés à l’introduction d’une monnaie numérique de banque centrale. La Turquie en est déjà à la phase de test des CBDC. Tous ont un objectif commun : rendre les  paiements électroniques plus résilients. Les banques centrales visent également à améliorer l’infrastructure des paiements et à offrir davantage d’opportunités d’inclusion financière. Enfin, les CBDC supposent des gains d’efficacité possibles dans les paiements transfrontaliers. 

Pour tirer pleinement avantage de ce système, les banques centrales doivent bien concevoir les CBDC. Cela implique la mise en place de cadres réglementaires efficaces. Par ailleurs, les secteurs public et privé devront se réunir pour formuler, tester et convenir des principes de conception et du modèle de mise en œuvre.  

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Elina Samsoudine avatar
Elina Samsoudine

Je tombe par hasard dans la cryptosphère et assiste à la naissance d’une ère nouvelle, celle de la DeFi. Tout est question de liberté économique, de transparence et d’opportunités accessibles à tous. Voilà un univers qui gagne à être connu.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !