A
A

« Climat favorable » au mining crypto : La Russie talonne les États-Unis

lun 10 Avr 2023 ▪ 3 min de lecture ▪ par Mikaia A.
S'informer Minage

Si l’on tient compte des statistiques de 2022, la Russie doit multiplier par 13 son PIB si elle veut détrôner les États-Unis. Avec les pluies de sanctions émises contre elle en raison de la guerre en Ukraine, le président Vladimir Poutine a dû reconnaître que l’économie russe est en difficulté. Heureusement qu’il y a d’autres classements qui ne tiennent pas compte du Produit Intérieur Brut. Sur le plan mining crypto, l’ours russe semble très agressif. Une situation qui devrait alerter la Maison-Blanche ?

Le drapeau de la Russie accompagné de l'inscription "2ème pays mineur de crypto".

Mining de cryptomonnaies, la Russie en 2e position

Les récentes décisions favorables au mining crypto en Russie ont bel et bien porté ses fruits. Car le rapport de BitRiver indique que des rattrapages ont été faits de ce côté-là.

Dans une parution datée du 7 avril, Kommersant a décortiqué ledit rapport et a partagé le classement suivant.

  1. États-Unis : avec 3 à 4 GW de capacité minière ;
  2. Russie : 1 GW (il était à 500 MW en 2022) ;
  3. Pays du Golfe : 700 MW ;
  4. Canada : 400 MW ;
  5. Malaisie : 300 MW ;
  6. Argentine : 135 MW ;
  7. Islande : 120 MW ;
  8. Paraguay : 100 à 125 MW ;
  9. Kazakhstan : 100 MW ;
  10. Irlande : 90 MW.

En comparant les données des années précédentes, nous pouvons dire que :

  • la Russie a laissé la Chine dominer dans le minage de cryptomonnaies en 2020 et en 2021 ;
  • elle représentait 6,9 % du taux de hachage total du bitcoin à l’époque.

Qu’est-ce qui est à l’origine de cette ascension ?

Mais cette remontée soudaine de la Russie dans ce classement aurait plusieurs raisons. Entre autres, il y a :

  • la répression des activités liées au mining de bitcoins en Chine ;
  • l’adoption de la même position au Kazakhstan en 2022 par crainte de pénurie électrique ;
  • les conditions difficiles vécues par les mineurs américains (prix élevé de l’électricité, baisse de la rentabilité, absence d’incitation fiscale…) ;

Mais force est également de constater que la Russie dispose de plusieurs régions propices au minage de cryptomonnaies. Dans ces localités, pour ne citer que Krasnoïarsk, Irkoutsk et Sverdlovsk, le prix de l’électricité y serait perçu comme un « climat favorable » au mining de cryptomonnaies. Nul besoin de se constituer un budget solide pour s’offrir un système de refroidissement par immersion.

En attendant de battre les États-Unis dans le classement des pays les plus avancés en matière de mining crypto, la Russie de Poutine doit aussi penser à asseoir rapidement une réglementation équilibrée du secteur.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Mikaia A. avatar
Mikaia A.

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.