A
A

Crypto : Binance aurait-il volontairement provoqué la faillite de FTX ?

ven 18 Nov 2022 ▪ 16h00 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Les autorités britanniques mènent des enquêtes pour comprendre ce qui a conduit à l’effondrement de l’exchange FTX. Pour ce faire, les membres de la commission parlementaire britannique ont demandé à Binance de fournir certains documents internes. Il apparait qu’ils soupçonnent l’exchange crypto de n’avoir pas coopéré avec eux en toute transparence. Bloomberg a rapporté l’information ce 17 novembre 2022.

binance, ftx, crypto

Binance aurait fourni des preuves inadéquates

D’après un article de Bloomberg, les législateurs britanniques n’ont pas été convaincus par les documents de Binance concernant l’effondrement de FTX. Il apparait que l’exchange de CZ a déçu certains des législateurs britanniques intervenant dans l’enquête. Alison Thewliss, membre de la commission du Trésor, a déclaré qu’elle est insatisfaite de la coopération de Binance dans l’enquête.

« Cela ne nous donne pas vraiment les véritables détails du contexte », a-t-elle expliqué. Ensuite, elle a ajouté : « Je suis sûre que le comité posera plus de questions pour obtenir les détails de ce qui s’est passé ici, car il y a des implications plus larges pour cet effondrement et pour le secteur de la crypto dans son ensemble ».

L’article de Bloomberg

Il faut savoir que Binance devait fournir des dossiers internes présentant les éventuelles conséquences sur le marché du fait qu’il n’ait finalement pas aidé FTX. Parmi les documents remis par l’exchange au comité britannique, on retrouve une liste d’articles de presse montrant une chronologie de l’effondrement de FTX.

Le comportement de l’entreprise de CZ impacterait la réglementation à venir

Alison Thewliss a expliqué que le manque de transparence de Binance aurait un impact sur l’enquête en cours du comité. Selon elle, il pourrait même avoir une influence sur les recommandations que la commission fera au gouvernement britannique pour la réglementation des cryptos.

Thewliss a précisé que l’exchange peut « se cacher derrière un certain degré de confidentialité commerciale à ce sujet ». Toutefois, selon elle, ce n’est pas le moment d’agir ainsi. « Étant donné l’échelle des choses, ce n’est pas vraiment acceptable », a-t-elle souligné.

Parallèlement, la présidente Harriett Baldwin a expliqué : « Nous n’avons pas beaucoup de capacité à pousser pour plus que ce que nous avons reçu ». En effet, il se trouve que l’activité de l’exchange en faillite FTX s’étendait bien au-delà du Royaume-Uni.

Binance étudiait la possibilité d’acquérir son rival FTX pour l’aider à faire face à des difficultés financières. Mais, l’entreprise a finalement décidé de ne rien tenter, laissant la plateforme FTX faire faillite. À présent, les autorités britanniques enquêtent sur cette affaire, mais Binance ne se montre pas très coopératif.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !