A
A

Crypto : Genesis dans le collimateur des régulateurs américains

dim 27 Nov 2022 ▪ 9h00 ▪ 3 min de lecture - par Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Le prêteur de crypto Genesis Global Capital peut se faire du souci, car les nouvelles ne sont pas bonnes actuellement. En effet, les régulateurs américains auraient entamé des investigations contre la plateforme. Cette procédure s’inscrit de manière globale dans l’enquête sur l’indépendance des plateformes crypto. Il est question de vérifier le lien que Genesis entretient avec des investisseurs en détail. Les régulateurs voudraient s’assurer que dans ses activités bancaires, Genesis n’a pas violé les lois relatives aux valeurs mobilières.

Crypto : Genesis, sur la route de FTX ?
Genesis fait l’objet d’une enquête des régulateurs

Genesis aurait-elle enfreint les lois sur les valeurs mobilières ?

Depuis le 25 novembre, les régulateurs des valeurs mobilières aux États-Unis sont à pied d’œuvre. Ils veulent épurer le secteur des mauvaises graines pour éviter une chute similaire à celle de FTX. Leur dernière cible n’est rien d’autre que Genesis, le préteur de crypto. Certes, la plateforme n’est pas réputée pour servir directement les investisseurs individuels, mais elle procède par entreprise interposée. Par exemple, elle a l’habitude de soutenir les produits que met en avant l’entreprise Circle Internet Financial, l’un des opérateurs majeurs de l’USDC. Ce qu’il faut savoir, c’est que les produits que soutient Genesis rapportent un gain aux investisseurs qui choisissent de déposer certaines crypto sur la plateforme.

C’est la commission des valeurs mobilières de l’Alabama qui supervise les investigations en cours. L’institution devra, à la fin de cette enquête, établir si Genesis Global Capital et d’autres acteurs de la crypto ont violé la réglementation. Pour l’instant, les premières avancées sont confidentielles et l’institution de contrôle n’a voulu faire aucun commentaire, il en est de même de Genesis.

Rappelons quand-même qu’après le crash de FTX, une chose étrange se serait produite sur Genesis. La plateforme a immédiatement suspendu toutes les opérations de rachat tentées par des investisseurs. La plateforme aurait bloqué les transactions parce qu’elle les jugeait anormales. De plus, les retraits demandés étaient bien superieurs à sa liquidité.

Selon les informations mises en avant par nos confrères du New York Times en début de semaine, Genesis aurait recruté Moelis & Company. Cette banque d’investissement jouera le rôle de conseillère pour la restructuration de l’entreprise.

Conclusion

Il faut dire en définitive que la faillite de FTX pousse les entreprises à faire preuve de prudence et dans le pire de cas à se préparer à une éventuelle faillite pour mieux anticiper. Les conséquences de la débâcle de l’entreprise de Sam Bankman-Fried sont de plus en plus pesantes. Certaines entreprises font face à une exposition qui se chiffre en millions.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN avatar
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Doctorant en droit financier et rédacteur web SEO expérimenté, Cédrick Aimé est passionné par les cryptomonnaies, le trading, etc. Il participe naturellement grâce à ses articles à la révolution blockchain au quotidien pour une meilleure démocratisation de la DeFi.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !