la crypto pour tous
A
A

Crypto : L'AMF alerte sur les risques de BYBIT

ven 17 Mai 2024 ▪ 4 min de lecture ▪ par Mikaia A.
S'informer Regulation Crypto

Protéger les consommateurs français des pièges de la finance numérique est devenu le sport favori de l’AMF. L’Autorité des Marchés Financiers multiplie les avertissements pour préserver les épargnants des plateformes douteuses. La dernière en date à se retrouver dans le collimateur de l’AMF ? BYBIT, cet exchange crypto, qui, derrière ses promesses alléchantes, cache des pratiques illégales et risquées.

BYBIT, l’arnaque crypto ? L’AMF tire la sonnette d’alarme

avertissement-AMF-BYBIT
Avertissement adressé aux clients de ByBit – Source : X

« L’autorité des marchés financiers (AMF) a récemment rappelé aux investisseurs de rester très vigilants à l’égard de Bibyt, le troisième plus grand marché boursier offshore. L’AMF a déclaré que BYBIT n’est pas agréé pour fournir des services d’actifs numériques en France et qu’elle pourrait engager une action en justice pour bloquer le site web. »

L’Autorité des Marchés Financiers (AMF), celle qui a autorisé l’enregistrement à des entreprises crypto comme Binance et SG-Forge, a encore frappé. Cette fois, c’est BYBIT, une plateforme d’échange crypto, qui se retrouve sous les projecteurs.

Dans un communiqué percutant, l’AMF exhorte les investisseurs français à faire preuve d’une vigilance extrême face aux sirènes de BYBIT, qui séduit avec ses promesses d’enrichissement rapide. Mais attention, derrière ce miroir aux alouettes se cache une réalité bien moins glamour.

BYBIT, en effet, n’a pas les papiers en règle. Non agréée pour offrir ses services en France, la plateforme figure sur la liste noire de l’AMF depuis le 20 mai 2022. Motif ? Non-respect de la réglementation française. Eh oui, le code monétaire et financier est clair : toute plateforme offrant des services d’actifs numériques doit impérativement s’enregistrer en tant que prestataire de services d’actifs numériques (PSAN). Un détail juridique qui n’a visiblement pas perturbé BYBIT, mais qui pourrait coûter cher à ses utilisateurs français détenteurs d’Ethereum et/ou de Bitcoin (BTC).

L’AMF n’y va pas par quatre chemins. Elle envisage même d’engager une action en justice pour bloquer le site. Et elle conseille vivement aux investisseurs de se préparer à une cessation brutale des services de BYBIT. « Si vous avez des actifs sur cette plateforme, hâtez-vous de les rapatrier ou de les transférer vers une plateforme dûment enregistrée », prévient l’AMF.

Un conseil avisé, d’autant plus que la liste blanche des PSAN enregistrés est disponible sur le site de l’AMF.

Ce rappel à l’ordre s’inscrit dans une série d’avertissements de l’AMF visant à protéger les épargnants des pratiques douteuses des plateformes non conformes. Comme le fait si bien la SEC des USA.

Découvre notre newsletter gratuite Ce lien utilise un programme d’affiliation

À croire que la finance numérique est devenue un terrain miné, où chaque clic peut entraîner la perte de ses économies. Alors, prudence ! Avant de plonger dans l’univers crypto, mieux vaut vérifier que la plateforme sur laquelle on mise est en règle. Sinon, gare à la douche froide !

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


Cliquez ici pour rejoindre 'Read to Earn' et transformez votre passion pour la crypto en récompenses !
A
A
Mikaia A. avatar
Mikaia A.

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.