A
A

Crypto : Le bitcoin (BTC) n’intéresse pas la majorité des Salvadoriens

ven 21 Oct 2022 ▪ 8h00 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Le Salvador a été le premier pays à légaliser le bitcoin (BTC) sur son territoire. Le pays a fait de la cryptomonnaie phare sa monnaie officielle en septembre 2021. Mais, aujourd’hui, on remarque des signes de protestation contre la nouvelle monnaie officielle du Salvador. Par exemple, à San Salvador, la capitale, on retrouve un mur peint du symbole de Bitcoin barré. Il se trouve que peu de Salvadoriens ont utilisé la crypto phare depuis le début de 2022. Découvrez pourquoi.

Bitcoin, BTC, Crypto, Salvador

Légaliser le bitcoin (BTC) au Salvador : un échec total ?

L’Université jésuite d’Amérique centrale (UCA) a récemment fait un sondage sur l’adoption du bitcoin au Salvador depuis sa légalisation. L’enquête a révélé que la majorité de la population du Salvador considère cette légalisation comme un véritable « échec ». Nombreux sont les Salvadoriens qui pensent que faire du bitcoin une monnaie légale a été une erreur. Il faut dire que la décision du président Nayib Bukele de légaliser la crypto phare avait été très controversée à l’époque.

Le sondage indique que 7 Salvadoriens sur 10 estiment que les législateurs devraient abroger la loi qui fait du BTC un cours légal. L’enquête précise que 9 Salvadoriens sur 10 ne savaient pas grand-chose sur le bitcoin (BTC) avant sa légalisation. En outre, les personnes interrogées ont donné une note moyenne de 7,64 au président Nayib Bukele. Il s’agit de la note la plus basse que le président ait reçue depuis son arrivée à la tête du gouvernement du Salvador.

L’adoption du BTC comme monnaie légale est considérée par certains comme un échec.

Les contribuables souhaitent que le président cesse d’acquérir des BTC

En septembre 2021, lorsque le BTC est devenu une monnaie légale au Salvador, il s’échangeait autour de 45 000 dollars. Deux mois après, la crypto a grimpé jusqu’à 68 000 dollars. Mais, après plusieurs phases de chute, il coûte actuellement 19 000 dollars environ. En juillet, le président Bukele a profité d’une phase de chute pour augmenter la réserve totale en bitcoins de son pays.

Le président avait alors acheté 80 BTC en utilisant des fonds publics, ce qui a amené la réserve du Salvador à 2 381 unités. Justement, l’étude de l’UCA a révélé que 77 % des Salvadoriens souhaitent que leur président cesse de dépenser l’argent public pour acheter du bitcoin (BTC).

77 % des personnes interrogées durant la récente enquête de l’UCA estiment que la légalisation du bitcoin (BTC) au Salvador a été un « échec ». Selon eux, le président Bukele n’aurait pas dû faire de la crypto une monnaie légale, aux côtés du dollar.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !