A
A

Crypto : Les grandes banques britanniques encore réticentes ? 

mer 19 Oct 2022 ▪ 12h00 ▪ 4 min de lecture - par Elina Samsoudine

Finder, une plateforme de comparaison des finances personnelles, a récemment mené une étude sur la position des grandes banques britanniques vis-à-vis des cryptos. Il en ressort que la plupart refusent encore ce type de transactions si d’autres affichent une certaine flexibilité. Les banques crypto-friendly, elles, sont en minorité.

Cryptocurrency coins - Bitcoin (BTC), Litecoin (LTC), Ethereum (ETH), Ripple (XRP), DASH on the background of the flag of United Kingdom. Front view

Grandes banques britanniques : un peu moins de la moitié refuse les cryptos

Finder a récemment mené une étude sur la position des grandes banques britanniques vis-à-vis des cryptos. Cette plateforme australienne spécialisée dans la comparaison des finances personnelles a mené l’enquête auprès de 17 des plus grandes banques et applications bancaires du Royaume-Uni. Les conclusions de la recherche révèlent qu’un peu moins de la moitié des banques interrogées (47 %) n’autorisent pas encore les transactions cryptographiques. 

Un peu moins de la moitié des grandes banques britanniques refusent les transactions crypto. 

Concrètement, 7 banques refusent tout transfert impliquant des échanges crypto. Celles-ci n’autorisent pas non plus les achats par carte de débit/crédit auprès de ces mêmes plateformes. Voici la liste de ces banques encore fortement réticentes aux transactions impliquant des actifs numériques : First Direct, Metro Bank, Virgin Money, Halifax, HSBC, The Co-operative Bank et TSB.

Moins d’un quart des banques se montre crypto-friendly au Royaume-Uni

Des 17 banques interrogées, 4 seulement (dont une banque traditionnelle et 3 banques en ligne/application bancaire) sont considérées comme crypto-friendly. Cela correspond à seulement 24 % des institutions bancaires ayant participé à l’étude. Il s’agit en l’occurrence de Nationwide, de Starling, de Monzo et de Revolut. Selon Finder, toutes autorisent les transferts et les retraits auprès des échanges cryptographiques, sauf Binance.

Il faut savoir que les régulateurs anglais ont banni Binance. L’échange n’était plus autorisé à entreprendre une activité réglementée au Royaume-Uni depuis le 30 juin 2021. Les banques crypto-friendly prennent en compte cette mesure. Pour le reste, elles autorisent toutes transactions crypto auprès des autres échanges. L’enquête révèle également que celles qui sont favorables aux cryptoactifs mettent la sécurité des utilisateurs au cœur de leur préoccupation.  

Le reste encore sur la réserve

Après analyse, Finder a isolé une troisième catégorie de banques/applications bancaires, celles qui restent encore sur la réserve. Celles-ci ne refusent pas catégoriquement les transactions crypto, mais affichent une certaine flexibilité. Autrement dit, elles acceptent sous certaines conditions. Il y a celles qui n’acceptent pas les paiements par carte de crédit, et celles qui disposent d’une liste noire d’échange. 

Cette catégorie se constitue uniquement de grandes banques traditionnelles britanniques. Il s’agit de Barclays, Lloyds Bank, Bank of Scotland, NatWest et RBS (Royal Bank of Scotland). Telles sont les positions des banques. Quid des régulateurs britanniques ? Globalement, le Royaume-Uni est plutôt favorable aux crypto-actifs. Dans un récent discours prononcé au Parlement, Richard Fuller, le secrétaire économique du Trésor a déclaré que le nouveau gouvernement britannique « veut faire évoluer les technologies de cryptographie ».

Le gouvernement se veut être crypto-friendly surtout avec l’arrivée de la nouvelle Première ministre Liz Truss. Néanmoins, il reste encore à convaincre les grandes banques britanniques. Au moins, il y a déjà une chose qui les réunit. Pour les régulateurs comme pour les banques, la protection des consommateurs est au centre de l’attention.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Elina Samsoudine avatar
Elina Samsoudine

Je tombe par hasard dans la cryptosphère et assiste à la naissance d’une ère nouvelle, celle de la DeFi. Tout est question de liberté économique, de transparence et d’opportunités accessibles à tous. Voilà un univers qui gagne à être connu.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !