A
A

Crypto : L'IRS monte des centaines de dossiers d’inculpation pour fraudes fiscales

dim 06 Nov 2022 ▪ 17h00 ▪ 4 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

L’Internal Revenue Service (IRS) est l’agence du gouvernement fédéral des États-Unis qui collecte l’impôt sur le revenu et des taxes diverses sur l’emploi, l’impôt sur les sociétés et les successions notamment. Elle est chargée de faire respecter les lois fiscales concernant le budget fédéral des États-Unis. Face à la flambée des violations des normes fiscales, par le biais des cryptos, elle a créé, en 2021 un Bureau pour centraliser ses efforts en matière d’enquêtes sur les actifs numériques. Les prérogatives du Bureau sont élargies à la cybercriminalité, à la criminalistique numérique et au soutien à la criminalistique physique. Le Bureau travaille actuellement sur des centaines de dossiers de fraudes fiscales, menées par le biais des cryptos.

IRS, Crypto, farudes fiscales

Les Américains contournent de plus en plus le système fiscal avec les cryptos

Jeudi dernier, la division des enquêtes criminelles de l’IRS a annoncé qu’elle constitue des centaines de dossiers sur les cryptos. Ces dossiers, qui visent à inculper des auteurs de fraude fiscale via les actifs numériques, seront bientôt rendus publics. C’est ce qu’a déclaré le chef de la division, Jim Lee, dans le cadre de la publication de son rapport annuel.

Bloomberg a été le premier à rapporté la nouvelle

Il explique que ces affaires concernent notamment des infractions dans lesquelles des cryptos sont échangées contre de la monnaie fiduciaire. Ceci, sans qu’il n’y ait pas eu de déclarations auprès du fisc. Le responsable explique que les services compétents ont observé beaucoup de changements dans les fraudes fiscales ces dernières années.

« Au cours des trois dernières années, j’ai vu un grand changement dans les enquêtes sur les actifs numériques. Auparavant, la plupart d’entre elles étaient liées au blanchiment d’argent. Mais les affaires fiscales représentent désormais environ la moitié de ces enquêtes », a regretté Jim Lee. Le responsable de l’IRS a annoncé que ses services fourniront davantage d’efforts pour lutter contre le phénomène, via les cryptos.

87 000 personnes pour mieux contrecarrer la fraude ?

En mars dernier, The Block a rapporté des propos  d’un responsable de l’agence, qui annonçait que de plus en plus de demandes d’informations seront adressées aux exchanges, afin de répertorier les cas de fraude fiscale, via les cryptos. Les autorités envisagent également une augmentation du nombre d’infractions fiscales. Pour cela, elles envisagent de recruter de nouveaux agents de l’IRS. Une politique que critiquent de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux. Le chiffre de 87 000 nouveaux a été évoqué.

Les contestataires ont notamment reçu le soutien de Tiffany Smiley, candidate républicaine pour les élections sénatoriales de Washington.

La candidate s’oppose à la politique de l’agence

« Je veillerai certainement à ce que les 87 000 agents de l’IRS ne s’en prennent pas à nos petites entreprises et aux familles qui travaillent dur à Washington. Ceux qui gagnent 25 000 dollars par an, sont cinq fois plus susceptibles d’être audités par l’IRS », a-t-elle déclaré.

L’une des critiques les plus récurrentes envers l’IRS est qu’elle ne s’attaque qu’aux personnes avec des revenus modestes. Au même moment, les plus riches aux Etats-Unis, sont ceux qui paient le moins d’impôts. Par ailleurs, Lee a déclaré que les enquêtes ont permis de saisir environ 7 milliards de dollars en cryptos cette année. C’est le double du total de l’année précédente.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !