A
A

Crypto : Sam Bankman-Fried sort de ses gongs et répond aux critiques !

mar 25 Oct 2022 ▪ 7h00 ▪ 3 min de lecture - par Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Quelques jours après sa proposition du cadre règlementaire idéal pour la crypto, Sam Bankman-Fried (SBF) refait parler de lui. Sa proposition n’a pas fait l’unanimité et plusieurs investisseurs ont critiqué sa démarche. On l’accuse au passage de ramener l’industrie crypto loin en arrière. Des réactions qui visiblement n’ébranlent pas le Patron de FTX, qui a tout de même tenu à faire des précisions. Il a publié un long fil sur Twitter pour apporter des précisions sur certaines incompréhensions.

Sam Bankman-Fried, Crypto, FTX
Sam Bankman-Fried veut réglementer le secteur crypto

Sam Bankman-Fried décompose son cadre réglementaire sur la crypto

Après la proposition d’un cadre réglementaire sur l’industrie crypto avec des listes noire et des blocages, le fondateur et PDG de FTX Sam Bankman-Fried n’a pas eu l’assentiment populaire escompté. Au contraire, il était la cible des critiques acerbes. Un utilisateur aurait même déclaré sur Twitter que la proposition de SBF était à contre-courant. Car, au lieu de booster l’évolution du secteur, elle le ramenait plutôt en arrière. Parlant des objectifs de SBF, l’utilisateur précisait par exemple qu’ils ne correspondent pas à ceux de la plupart des utilisateurs de premier ordre de FTX. Compte tenu des différentes réactions, il est sorti du silence pour expliquer en profondeur sa vision.

En effet, samedi dernier, le milliardaire crypto a salué les commentaires « constructifs » et les critiques. Il a reconnu que son article polémique n’était pas définitif et que forcément, d’autres modifications suivront. « Merci en particulier à tous ceux qui ont mis en lumière le cœur de la crypto : la liberté économique. La liberté de posséder vos propres actifs ; être propriétaire de vos propres données ; pour construire vos propres programmes. », a-t-il déclaré sur Twitter.

Dans la foulée, il avait aussi invité les membres de la communauté crypto de respecter les listes des sanctions de l’OFAC. Une recommandation qui n’était pas du goût d’Erik Voorhees, le fondateur de ShapeShit, l’un des critiques les plus virulents de la proposition de SBF. « Vous pouvez préconiser l’altruisme efficace, ou vous pouvez préconiser l’interdiction de 80 millions d’Iraniens innocents de l’avenir de la finance mondiale », a martelé Vorhees sur Twitter. Il critique également la volonté de SBF de faire régir les protocoles décentralisés. Il conclut en soulignant que : « Les suggestions de Sam concernant la DeFi sont la [partie] la plus problématique de son blog ».

En somme, ces contradictions sur le recours aux listes noires ou de blocage sont la preuve que l’avenir de l’industrie crypto n’est pas encore clair.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN avatar
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Doctorant en droit financier et rédacteur web SEO expérimenté, Cédrick Aimé est passionné par les cryptomonnaies, le trading, etc. Il participe naturellement grâce à ses articles à la révolution blockchain au quotidien pour une meilleure démocratisation de la DeFi.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !