la crypto pour tous
A
A

Crypto : SG Forge proposera des services d'actifs numériques en France

mar 18 Oct 2022 ▪ 3 min de lecture ▪ par Luc Jose A.
S'informer Réglementation

Plus tôt cette année, la France a autorisé Binance à opérer sur son territoire comme fournisseur de services crypto. Binance est alors devenu la première grande plateforme de cryptos à recevoir l’approbation des régulateurs financiers français. Plusieurs acteurs du secteur ont suivi. Mais Paris, qui ambitionne de construire un pôle pour l’industrie, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Logo de la société générale en bas du siège social

En Europe, c’est la France qui mène la danse !

Le régulateur français des marchés financiers (AMF), a autorisé la banque SG Forge à fournir des services liés aux cryptos. Parmi les nouvelles attributions, on retrouve des services de garde de crypto. Les clients de SG Forge peuvent aussi acheter et vendre des actifs numériques ayant cours légal. Mais la banque n’a pas encore demandé à opérer en tant que plateforme de négociation.

La branche crypto de Société Générale obtient l’agrément des autorités de régulation en France

Pour rappel, SG Forge est une filiale de Société Générale et l’une des plus anciennes institutions bancaires de la France. C’est le plus grand département du Groupe Société Générale en matière d’actifs numériques. SG Forge est l’une des premières entités à utiliser la blockchain publique pour les tokens de sécurité réglementés. Outre l’émission d’une obligation pour Société Générale sur Ethereum, la Banque européenne d’investissement a également émis une obligation de 100 millions d’euros via sa plateforme. Elle a également participé aux essais de monnaie numérique de banque centrale (CBDC) avec la Banque de France. Ceci, aux côtés de ConsenSys et Tezos.

Elle vient ainsi boucler une liste d’entreprises ayant reçu une approbation pour opérer comme fournisseuses de services cryptos en France. Parmi celles-ci, on retrouve Binance, Crypto.com, eToro et Luno, une filiale de Digital Currency Group.

Les autorités françaises ont expliqué que ces plateformes ont fait l’objet d’un examen rigoureux. Ceci concernait notamment les questions de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, avant de recevoir l’approbation. La démarche confirme l’ambition des autorités françaises de construire un hub pour l’industrie des cryptos.

En Europe, la France joue un rôle clé dans l’attribution d’autorisation d’exploitation aux entreprises cryptos. Après avoir autorisé des géants comme Binance à exercer dans le pays, elle approuve la demande de SG Forge de rejoindre cette liste.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


Cliquez ici pour rejoindre 'Read to Earn' et transformez votre passion pour la crypto en récompenses !
A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.