A
A

Vers un gel des comptes bancaires des Iraniennes non voilées ?

sam 10 Déc 2022 ▪ 9h00 ▪ 4 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

Capituler, ce n’était pas le but du gouvernement iranien en annonçant l’abolition de la police des mœurs la semaine dernière. Son objectif ne concordait nullement avec ceux des manifestants et des gardiens de la démocratie. La preuve ? Un projet de gel des comptes bancaires des femmes non voilées est en cours de préparation en Iran. Désormais, celle qui refusera de porter le hijab sera privée de services et produits bancaires. Un problème qui ne concerne pas les crypto enthousiastes ?

Crypto : vers gel des comptes bancaires pour les Iraniennes non voilées ?

Pas de hijab, pas de compte bancaire

L’Iran privera d’avoirs bancaires les femmes non voilées

D’après Agenzia Nova, le député et membre de la commission culturelle du Parlement iranien Hossein Jalali a déclaré que les Iraniennes non voilées n’ont droit qu’à trois avertissements. Une fois ce cap franchi, l’Etat procèdera au blocage des comptes bancaires des contrevenantes.

« Après trois avertissements, le compte bancaire de la personne qui est surprise sans le hijab pourrait être bloqué », précise-t-il.

Jalali a également précisé que les « personnes non voilées » recevront d’abord des SMS de sensibilisation. Lesdits SMS précéderont effectivement les avertissements et le gel de compte bancaire. Une opération impossible avec les wallets cryptos.

Le port du voile en public y est devenu une obligation depuis la fondation de la République islamique en 1979. La loi iranienne impose à toute femme ayant atteint l’âge de la puberté de porter un couvre-chef et des vêtements amples dans les lieux publics.

« Quand les émeutes augmentent, les hooligans et les foules augmentent, ils descendent dans la rue et les cas de femmes non voilées augmentent. Lorsque cela prendra fin, ces comportements se termineront également », a-t-il ajouté.

Gel de comptes bancaires, crypto et mouvements de protestation

L’Iran s’apprête-t-il à connaitre une autre révolution 43 ans après le renversement du Shah Mohammad Reza Pahlavi ? Probablement, puisque le nouveau système islamiste de l’Ayatolah Ruhollah Khomeini se heurte à un mur après la mort inadmissible de Mahsa Amini. Aujourd’hui, de plus en plus d’Iraniennes n’hésitent plus à bruler leur hijab ou refusent de le porter pour faire plier le gouvernement.

Le gouvernement iranien aurait repris l’idée de geler les comptes bancaires des manifestants initiée par le meilleur des moniteurs, Justin Trudeau. N’avait-il pas invoqué la Loi sur les urgences en février pour endiguer les manifestations du « Freedom Convoy » ? Au Canada, quand les camionneurs anti-vax ont vu leurs avoirs bloqués, bon nombre d’entre eux se sont rués vers les cryptomonnaies.

Or, nous ne sommes pas sans savoir que l’Iran a également commencé à user des cryptos pour ses transactions commerciales internationales depuis août dernier. Sa banque centrale a déjà mis en place sa propre CBDC, le rial numérique.

Si demain, la majorité des femmes iraniennes ne pourront plus accéder à leurs comptes bancaires pour cause d’insoumission, elles se rueront certainement vers les cryptomonnaies. La CBDC locale serra probablement snobée car elle n’est que la manifestation de cette emprise que les tyrans veulent perpétuer.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA avatar
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !