A
A

Cryptos en Afrique : 6 pays dominent le marché

sam 22 Juil 2023 ▪ 4 min de lecture ▪ par Luc Jose A.
S'informer Paiement

Ces derniers mois, les cryptos ont gagné en popularité dans le monde. Évidemment, le continent africain n’est pas en reste. Aux dernières nouvelles, de plus en plus d’Africains s’intéressent aux cryptos. Mais ce sont six pays qui se démarquent particulièrement.

Une carte d'Afrique avec un logo BTC au milieu

Un intérêt pour les cryptos, grandissant dans six pays africains

Les pays africains sont dynamiques sur le marché global de la crypto. En effet, ils sont de plus en plus nombreux à s’y intéresser. Mais seul un certain nombre d’entre eux se distinguent en termes d’engouement pour ces actifs.

D’après Coingecko, il s’agit de l’Afrique du Sud, de la Côte d’Ivoire, de l’Égypte, du Ghana, du Maroc et du Nigéria. Et comme on aurait pu s’y attendre, c’est le Nigéria qui mène la danse de cette tendance, au premier semestre 2023.

Le géant ouest-africain domine ainsi l’intérêt pour la crypto en Afrique avec 66,8 %. Il dépasse de près de huit fois son poursuivant direct, l’Afrique du Sud. Ce dernier cumule, avec le Maroc, le Ghana, l’Égypte et la Côte d’Ivoire, 23,8 % du taux d’engouement crypto africain.

Coingecko note qu’entre le 1er janvier et le 4 juin, aucune autre nation africaine n’a dépassé les 10 % d’intérêt pour les cryptos. Par exemple, l’Afrique du Sud se situait à 8,36 %. Ce chiffre est de 5,43 % pour le Maroc. Pour le Ghana et l’Égypte, il est respectivement de 5,24 % et de 2,74 %.

Pourquoi le Nigéria Domine-t-il le Classement ?

Légitimement, on peut se demander pourquoi le Nigéria est en tête de cette dynamique. Pour Coingecko, les explications sont simples. L’intérêt remarquable des Nigérians pour la crypto tient à l’inflation élevée que connait leur pays ces derniers mois.

À ce défi majeur s’ajoutent des problèmes de devises. Aussi, l’infrastructure financière traditionnelle du Nigéria est-elle actuellement inadaptée aux défis que le pays veut relever en matière d’économie numérique. Tout ceci contribue à renforcer la position du Nigéria en tant que première nation cryptographique du continent.

Pour conclure

En somme, le paysage des cryptos en Afrique est en pleine effervescence. Porté par six pays pionniers, ce mouvement est largement dominé par le Nigéria. Ce géant ouest-africain, confronté à une inflation élevée et à des défis financiers majeurs, a su exploiter la technologie crypto pour proposer une alternative viable à ses citoyens. Il est suivi de près par l’Afrique du Sud, la Côte d’Ivoire, l’Égypte, le Ghana et le Maroc, qui cumulent près d’un quart du taux d’engouement crypto africain. Mais au-delà des chiffres, ce que ces données illustrent, c’est un désir croissant de transformation digitale sur le continent. Une volonté de tirer parti de l’innovation pour surmonter les défis économiques et créer de nouvelles opportunités. Il est clair que la crypto est bien plus qu’une simple tendance en Afrique. Elle est en train de devenir une force motrice pour le changement économique.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.