A
A

Ethereum (ETH) : Lancement du test des retraits de validateurs staking

ven 25 Nov 2022 ▪ 10h00 ▪ 4 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Pour réaliser le Merge, il a notamment fallu que les utilisateurs d’ether regroupent des tokens ETH sur le réseau Ethereum. Les utilisateurs avaient deux possibilités pour faire du staking sur la blockchain en fusion. Ils pouvaient soit effectuer l’opération eux-mêmes, soit la confier à des entreprises spécialisées, comme les exchanges Binance et Coinbase. Étant donné que la dernière option était plus avantageuse, ils ont été nombreux à opter pour celle-ci. Toutefois, après le staking de l’ether, il s’est posé un problème majeur : les utilisateurs ne pouvaient pas retirer l’ETH staké. Pourquoi ? C’est simplement parce qu’aucun mécanisme n’existe pour effectuer un tel retrait. Les développeurs ont donc pensé à créer une fonctionnalité permettant de retirer l’ether des validateurs staking.

ethereum, ETH, staking

Un nouveau devnet pour tester le mécanisme de retrait de l’ether staké

Les développeurs ont lancé un réseau de développement sur la blockchain Ethereum pour le test de retrait de l’ether après le staking. Le nouveau devnet permettra de détecter tout bug potentiel sur la fonction de déblocage de l’ether staké. Les équipes, qui développent le logiciel de validation, utilisent actuellement le devnet pour effectuer les tests nécessaires. L’idée est de réussir à lancer, d’ici l’année prochaine, un outil qui permettra d’ouvrir les retraits de staking des validateurs en toute sécurité.

Les développeurs d’Ethereum veulent s’assurer que les validateurs du réseau peuvent retirer les récompenses de staking

Marius Van Der Wijden, développeur d’Ethereum, a déclaré : « C’est le premier devnet qui a activé les retraits sur toutes ces implémentations, et c’est un grand pas en avant ». « Cela aide également les autres clients à tester leurs implémentations en rejoignant le réseau », a-t-il ajouté. Le développeur a précisé qu’une mise à niveau du nom de Shanghai est prévue. Elle porte plusieurs fonctionnalités à venir en dehors du retrait.

Les retraits staking pour éliminer les risques de centralisation

L’absence de la fonction de retrait de l’ether staké a suscité beaucoup de craintes au sein de la communauté Ethereum. Effectivement, les utilisateurs craignaient qu’il y ait une centralisation après la migration de la blockchain vers le consensus Proof-of-Stake (PoS). Cette crainte apparait bien légitime lorsqu’on sait que la majorité des validateurs du réseau Ethereum sont sous le contrôle de quelques entités.

Il est vrai qu’après le Merge, les sociétés (Staked.us, Coinbase, Figment, Binance, Bitcoin Suisse, Kraken, etc.) spécialisées en staking ont eu une main mise sur une bonne partie de l’ether déposé dans les nœuds de validation. Il leur est d’ailleurs arrivé de prendre des décisions à la place des stakers.

Une fois que les retraits de l’ether staké seront possibles, les utilisateurs d’Ethereum seront plus rassurés. La fonctionnalité à venir pourrait considérablement réduire les craintes concernant les risques de centralisation du réseau.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !