A
A

Chute de FTX : L'entreprise sort du silence et alerte les autres bourses

lun 21 Nov 2022 ▪ 21h00 ▪ 3 min de lecture - par Eddy Senga

L’empire FTX s’est effondré il y a plus de deux semaines, emportant avec lui l’argent de ses investisseurs. En conséquence, Sam Bankman-Fried, l’ancien PDG de FTX, actuellement en faillite, est remplacé par John Ray. Ce dernier sera chargé de conduire la procédure de faillite de FTX.

Sam-Bankman-Fried-crypto-FTX

FTX met en garde les bourses contre les activités du Hacker

FTX a été dépouillé de 400 millions de dollars le 11 novembre, alors qu’il venait de se déclarer en faillite. Ce 20 novembre, la société a déclaré sur Twitter que des mouvements suspects continuent d’avoir lieu sur les plateformes d’échange. Elle est soutenue par Chainalysis, qui semble avoir trouvé des preuves de transactions illégales à partir des portefeuilles FTX.

L’entreprise semble laisser entendre, par le biais de son compte Twitter, que des transactions boursières illégales ont eu lieu. En conséquence, la plateforme plaide auprès des bourses pour qu’elles coopèrent et mettent fin aux transactions frauduleuses. Cependant, l’identité du hacker demeure inconnue et les raisons de cette chute continuent de faire l’actualité.

Dans son tweet, FTX a informé les exchanges que les fonds volés récemment sont en train de leur être transférés. Par conséquent, chaque bourse doit faire tout son possible pour rembourser ces fonds à la masse de la faillite de FTX.

Chainalysis confirme le message de la plateforme

Confirmant le tweet précédent, le groupe de surveillance de la blockchain Chainalysis a publié une alerte Twitter au même moment. Ce dernier conseille aux exchanges de cryptomonnaies de bloquer les paiements provenant de fausses adresses. Il a déclaré que l’argent volé à FTX est en mouvement et que les bourses doivent être en alerte pour le geler si le pirate tente de l’encaisser.

Alors qu’il y a eu beaucoup de spéculations et que les preuves étaient souvent fragiles et faibles, Chainalysis semble être en mesure de montrer qu’un pirate existe réellement en utilisant l’analyse des données on-chain. Cependant, bien que l’argent serait probablement entre les mains de la loi des Bahamas, le gendarme de la blockchain reconnaît que « l’argent a été volé » et que des conversions ETH en BTC sont enregistrées sur la blockchain.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Eddy Senga avatar
Eddy Senga

Le monde évolue et l'adaptation est la meilleure arme pour survivre dans cet univers ondoyant. Community manager crypto à la base, je m'intéresse à tout ce qui touche de près ou de loin à la blockchain et ses dérivés. Dans l'optique de partager mon expérience et de faire connaître un domaine qui me passionne, rien de mieux que de rédiger des articles informatifs et décontractés à la fois.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !