A
A

FTX : Sam Bankman-Fried placé en détention provisoire !

jeu 15 Déc 2022 ▪ 10h00 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Après la faillite de FTX, Sam Bankman-Fried s’est plusieurs fois excusé auprès des clients de l’exchange. Toutefois, il a nié toute responsabilité pénale dans cette affaire, tout en reconnaissant que l’entreprise crypto avait plusieurs défaillances. Alors que les investisseurs craignaient que SBF s’en sorte indemne, les autorités des Bahamas l’ont arrêté. Voici ce qui s’est passé ensuite.

Sam Bankman-Fried, Crypto, FTX

Plusieurs chefs d’accusation contre Sam Bankman-Fried

Reuters a fait une publication sur Twitter dans la nuit du 13 décembre, pour annoncer que SBF a été envoyé en détention provisoire aux Bahamas. L’agence de presse mondiale a déclaré : « La demande de libération sous caution de l’ancien PDG de FTX, Sam Bankman-Fried, a été rejetée par un juge d’instance aux Bahamas. Bankman-Fried sera envoyé au département correctionnel des Bahamas jusqu’au 8 février, selon le juge ». SBF s’est vu refuser la liberté sous caution à cause d’un risque de fuite considéré comme trop grand.

Il apparait que les procureurs américains ont dévoilé un acte d’accusation mardi matin sur les affaires dans lesquelles SBF serait impliqué. L’acte mentionne que le PDG déchu a participé à l’escroquerie des clients de l’exchange en faillite FTX. Les procureurs ont déclaré qu’il a détourné les fonds des clients pour effectuer ses propres dépenses et payer des dettes. Les dépôts des clients ont également été utilisés par SBF pour investir dans son fonds spéculatif crypto Alameda Research.

Les précisions de Reuters

115 ans de prison ?

L’acte d’accusation mentionne que l’ancien PDG a commis une fraude grave. On lui reproche d’avoir fourni de fausses informations aux prêteurs d’Alameda sur la situation de l’entreprise. SBF est aussi accusé d’avoir tenté de cacher l’argent perçu en fraudant et d’avoir utilisé une partie de ce dernier pour faire des dons aux politiciens. Les procureurs ont indiqué qu’il a fait « des dizaines de millions de dollars de contributions à des campagnes électorales ».

« Il risque jusqu’à 115 ans de prison s’il est reconnu coupable des huit chefs d’accusation, ont déclaré les procureurs, bien que toute peine dépende d’une série de facteurs », peut-on lire dans le rapport de l’agence de presse mondiale Reuters.

Sam Bankman-Fried a été arrêté par les autorités bahamiennes le 12 décembre 2022. Il a semblé plutôt calme à son arrivée au tribunal le lendemain. Son avocat a plaidé la libération sous caution, ce qui a été rejeté. À présent, SBF doit passer plusieurs semaines en détention. Ceci, jusqu’à sa prochaine comparution devant le tribunal des Bahamas le 8 février.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !