A
A

FTX : SBF lâché par son conseiller juridique Paul Weiss

dim 20 Nov 2022 ▪ 21h00 ▪ 3 min de lecture - par Paola Same

La descente aux enfers de l’ex-PDG de FTX continue. L’ancien prodige des cryptos doit faire face à un revers de son avocat. Cette fois-ci, ce sont ses avocats qui claquent la porte. Lassé par ses actions récurrentes qui lui mettent les bâtons dans les roues, le cabinet juridique Paul Weiss a finalement jeté l’éponge.

Crypto : Le PDG de FTX cautionne la réglementation à 100 %
SBF dans la tourmente

Ligne rouge franchie par SBF

Avant cette annonce, c’est Martin Flaumenbaum qui assurait le lead du conseil juridique de Samuel Benjamin Bankman-Fried, alias SBF. C’est un avocat expérimenté qui compte parmi ses clients Christian Larsen, le PDG de Ripple Labs.

Selon Bloomberg, c’est SBF lui-même qui serait la cause de cette décision. Les avocats de Paul Weiss auraient déclaré qu’il perturbe les efforts de réorganisation par des « tweets incessants et perturbateurs.

En effet, le 10 novembre dernier, SBF s’est essayé à un exercice de mea culpa qui n’était pas du goût de ses avocats :

SBF essaie de sauver les meubles

Un homme seul face à son destin ?

SBF n’a pas tardé à trouver un nouveau conseil. D’après Semafor, il serait désormais représenté par Greg Joseph, l’ancien président de l’American College of Trial Lawyers et David W. Mills, enseignant de droit criminel à Stanford Law School.

Même si ça sent le roussi pour SBF, c’est une aide qu’on imagine être la bienvenue. D’ailleurs, un recours collectif a été déposé jeudi par un groupe d’investisseurs en cryptos contre SBF et toutes les autres personnes qui ont contribué à promouvoir FTX. Ainsi, cette plainte déposée par le cabinet juridique Moskowitz et Boies Schiller évoque des dommages de 11 milliards de dollars.

FTX continue de faire couler de l’encre. Cette décision de Paul Weiss s’ajoute aux nombreux voyants rouges autour de SBF définitivement tombé en disgrâce. Aussi, ses tweets sont du pain béni pour la Securities and Exchange Commission (SEC) qui les passera sûrement au crible. On ne peut s’empêcher de penser que l’ex-conseil juridique de Bankman-Fried connaîtrait le dénouement de cette affaire. Paul Weiss aurait-il simplement quitté le navire avant qu’il ne coule ?

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Paola Same avatar
Paola Same

Professionnelle de la finance, je considère la blockchain comme une véritable révolution grâce à toutes ses innovations qui ont un impact mondial. C’est avec passion que je prends part à cette nouvelle ère numérique à travers mes articles.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !