Qu’est-ce qu’un whitepaper ?

sam 13 Nov 2021 ▪ 7h00 ▪ 6 min de lecture - par Nicolas Impellizzeri

Le terme whitepaper provient de l’anglais et se traduit en français par livre blanc. Dans l’industrie des cryptomonnaies, c’est un plan qui est mis au point par l’équipe derrière un actif numérique afin d’expliquer comment ils comptent mener à bien le développement de leur projet.

Généralement, le livre blanc est conçu avant de recourir à une ICO. On y retrouve ainsi les antécédents des dirigeants, une roadmap et les raisons qui font en sorte que la blockchain est utile au développement du projet.

Peut-on faire confiance à un livre blanc ?

Puisque le livre blanc sert à lever des fonds, il doit impérativement être convaincant afin que des investisseurs veuillent placer une somme d’argent dans la cryptomonnaie. De ce fait, la plupart des whitepaper embellissent considérablement les points critiques du projet.

Tout ce qui se trouve dans un livre blanc est présenté de la meilleure manière qui soit. Il n’y a pas un seul projet qui désire recourir à une ICO qui va avouer noir sur blanc les lacunes qu’il possède. Il faut donc analyser ce document avec une grande attention et être capable de déceler certaines malhonnêtetés intellectuelles.

Avant d’investir dans une ICO, il est impératif de consulter les antécédents des membres de l’équipe de développement. Ensuite, il faut voir si les promesses faites dans le whitepaper sont réalisables et s’il n’y a pas déjà des concurrents sur le secteur. Finalement, il ne faut pas hésiter à discuter avec d’autres crypto-investisseurs pour avoir leur opinion dessus.

Est-ce que les promesses du whitepaper sont toujours respectées ?

Une fois que vous avez décidé d’investir dans un projet, après avoir pris toutes les mesures de précaution qui s’imposent, il faut espérer que la team arrive à concevoir le produit prévu. Mais est-ce que cela va toujours se dérouler comme prévu ? Bien souvent, hélas, non.

Dans certains cas, le projet n’est qu’une escroquerie bien ficelée afin de récolter facilement des fonds lors de l’ICO. Les dirigeants vont alors soit partir avec la caisse, soit faire semblant de développer le projet et dire qu’il n’a pas abouti. Le whitepaper n’était alors qu’un leurre.

Dans d’autres cas, le projet peut prendre pas mal de retard sur la roadmap initialement prévue. C’est d’ailleurs quelque chose qui se déroule régulièrement. En effet, les crypto-investisseurs sont généralement très impatients et veulent un retour sur investissement rapide. Si les dirigeants sont honnêtes et disent qu’il faudra des années avant que ce soit le cas, alors beaucoup de personnes ne vont pas investir dessus lors de l’ICO.

Finalement, on retrouve aussi des cas où les plans de base du whitepaper changent en cours de route. Cela peut être le cas lorsqu’une nouvelle fonctionnalité blockchain apparaît ou bien que des membres de la communauté suggèrent aux programmeurs des améliorations qui vont modifier considérablement ce qui était prévu à la base dans le livre blanc.

Que penser d’un projet sans whitepaper ?

Il est possible de trouver des projets qui tentent de recourir à une ICO sans posséder le moindre whitepaper. Dans ce cas, il est évident qu’il ne faut pas investir le moindre centime dessus car cela n’est pas bon signe du tout.

Toutefois, il existe des projets qui sont arrivés sur le marché sans recourir à la moindre levée de fond et qui ne possèdent aucun livre blanc. Petit à petit, ils ont réussi à agréger une communauté autour de leur cryptomonnaie et ils sont devenus de plus en plus populaires. Le prix du token a alors grimpé en flèche et le projet s’est développé au fil du temps.

Dans ce cas bien précis, il est alors possible d’acheter des jetons du projet car il peut s’agir d’un cryptoactif tout à fait légitime. Cependant, si le projet sort de nulle part et qu’il ne prend pas la peine d’expliquer à travers un whitepaper ses plans, alors il ne faut surtout pas investir de l’argent dessus lors de son ICO.

Conclusion sur le livre blanc

Le livre blanc est un genre de récapitulatif qui explique les ambitions d’un projet crypto donné. On y découvre les membres de l’équipe, leurs antécédents, ce qu’ils veulent concevoir, leur façon d’y arriver et une roadmap qui indique les différentes étapes de développement.

Les whitepaper sont généralement conçus afin de récolter des fonds lors d’une ICO. Dans la plupart des cas, les promesses faites sont au mieux très embellies. Dans d’autres, elles sont carrément mensongères et effectuées dans le but de soutirer de l’argent à des investisseurs naïfs. Il convient donc d’être très prudent avant d’investir dans une ICO et ne pas croire sur parole tout ce qui est écrit dans un livre blanc.

Retour au lexique

A
A
Nicolas Impellizzeri

J'ai découvert le monde des cryptomonnaies en janvier 2018. Arrivé au pire moment pour investir, je n'ai depuis lors jamais cessé de me former et partage désormais mes connaissances afin de faciliter l'adoption des cryptos.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 54 302,25 $ 0.95%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 4 054,82 $ 0.22%
DEFI (DEFIPERP) 11 967,80 $ 1.1%
MARKETS (ACWI) 103,37 $ -2.44%
GOLD (XAUUSD) 1 791,76 $ 0.19%
TECH (NDX) 16 025,58 $ -2.09%
CURRENCIES (EURUSD) 1,13 $ 0.9%
CURRENCIES (EURGBP) 0,847380 £ 0.81%
CRUDEOIL (USOIL) 68,16 $ -12.63%
IMM. US (REIT) 2 733,76 $ -2.78%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email