Pourquoi payons-nous des frais sur Bitcoin (BTC) et Ethereum (ETH) ?

ven 15 Oct 2021 ▪ 18h30 ▪ 5 min de lecture - par Rédaction TCT

Vous réalisez souvent (ou régulièrement) des transactions en utilisant le bitcoin (BTC) ou les autres cryptomonnaies ? Vous avez donc sûrement remarqué que ces transactions induisent le paiement de certains frais. Pourtant, ne dit-on pas que la blockchain n’est contrôlée par aucune entreprise ou institution ? Mais alors, pourquoi les utilisateurs de cryptomonnaies doivent-ils payer des frais lorsqu’ils effectuent des transactions ? 

Les frais de transaction au profit des mineurs 

Lorsque les transactions sont réalisées sur la blockchain, elles sont émises par les utilisateurs du réseau. Ensuite, elles sont assemblées dans des blocs qui seront confirmés par des mineurs. De cette façon, on obtient une blockchain qui regroupe l’ensemble des transactions effectuées. 

Pour que la blockchain soit valide, les mineurs doivent être récompensés pour leur implication dans l’activité. En effet, c’est grâce à leur intervention que le BTC et les autres actifs numériques disposent d’un système économique sécurisé. 

Les frais que paient les utilisateurs de la blockchain lorsqu’ils effectuent une transaction servent à inciter les mineurs à vérifier le bloc de transaction. Une fois que la vérification est faite, la transaction est ajoutée au bloc après avoir été validée. En fin de processus, la transaction est confirmée et inscrite dans la blockchain. En réalité, dans le jargon professionnel, on ne parle pas de frais de transaction, mais plutôt d’incitation économique.

L’incitation économique permet d’obtenir une très haute sécurité et une parfaite décentralisation. Cette incitation ne comprend pas que les frais de transaction. En fait, à ces frais s’ajoutent la reward. Elle correspond à une certaine quantité de cryptomonnaies – le bitcoin (BTC) par exemple – données pour avoir validé le bloc ayant retrouvé le hash correct. 

Les éléments qui font varier la valeur des frais de transaction 

Les frais de transaction sont payés chaque fois qu’un utilisateur de cryptomonnaies crée et envoie des actifs numériques sur le réseau. Ces frais se basent sur la différence entre les inputs et les outputs de la transaction. Aujourd’hui, presque tous les portefeuilles numériques effectuent ce calcul automatiquement. Ensuite, une valeur de frais est définie à partir du portefeuille.

Combien coûtent les frais de transaction (fees) ? Contrairement à ce qu’on peut croire, il n’y a pas de valeurs prédéfinies. La valeur des fees évolue dans le temps. Elle dépend aussi du nombre de transactions en attente de validation. Enfin, un dernier élément fait varier le coût. Il s’agit du temps nécessaire pour la validation de la transaction et son ajout à la blockchain.

Comme les monnaies fiduciaires, les frais de transactions sont exprimés en une unité précise : le sat/b, dans le cas du bitcoin (BTC). Le sat/b, c’est le satoshi/byte. Autrement dit, il s’agit du nombre de satoshis à payer pour chaque byte de longueur d’une transaction. 

Des frais de transaction qui seront revus à la baisse ?

Quand on parle des frais de transaction, il y a un élément qu’on oublie généralement de prendre en compte. Lequel ? Ces frais ont la capacité de réduire l’utilité des cryptomonnaies comme le bitcoin (BTC). 

En effet, qu’importe la capacité transactionnelle artificielle, choisie, BTC n’est pas infiniment scalable. Par conséquent, une sélection dans les transactions doit être faite en fonction des frais qui sont payés par les utilisateurs de la blockchain. De ce fait, une transaction pour laquelle ces frais sont élevés sera traitée plus rapidement qu’une autre dont les frais sont bas.

Il faut noter que rien ne permet de croire que les frais des transactions sur la blockchain peuvent être revus à la baisse. Pour cause, ils augmentent en fonction de la demande pour l’espace de bloc, dont l’offre est, elle limitée. De ce fait, au fil du temps, l’espace de bloc devient de plus en plus demandé et les enchères pour cet espace deviennent considérables. En conséquence, il n’est pas possible d’espérer un niveau de frais assez bas. 

Tous les utilisateurs de cryptomonnaies le remarquent : lorsqu’ils effectuent des transactions, ils doivent supporter des frais. On parle de fees. Les fees sont payés pour récompenser les mineurs qui valident les transactions afin de les intégrer à la blockchain. Leur valeur n’est pas définie précisément. En effet, elle prend appui sur plusieurs éléments : le temps d’attente nécessaire, le type de cryptomonnaies, la période au cours de laquelle la transaction a été réalisée, etc. 

Rédaction TCT

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.