Qu’est-ce que le double spending ?

dim 10 Oct 2021 ▪ 6h00 ▪ 4 min de lecture - par Nicolas Impellizzeri

Le terme double spending provient de l’anglais et se traduit en français par double dépense. Selon les sites spécialisés que vous allez consulter, il est possible de retrouver indifféremment l’une ou l’autre forme.

La double spending est un concept qui se réfère au fait qu’il est possible de dépenser deux fois (ou plus) le même actif numérique. Dans cet article, nous allons voir ensemble en quoi cela peut être problématique et comment on a réussi à faire en sorte que ce phénomène ne se produise pas au sein du monde des cryptoactifs.

Pourquoi est-ce que la double dépense est un problème ?

Dans la vie de tous les jours, lorsqu’on possède un billet de 100€, il n’est pas possible de dépenser plus que cette somme. En effet, lorsqu’on achète quelque chose, on donne de l’argent qui correspond à la valeur de ce bien et celui-ci arrive directement dans la poche du commerçant.

En informatique, les choses sont un peu plus compliquées. Lorsqu’on désire installer un programme sur son ordinateur par exemple, il est possible d’utiliser également ce logiciel sur d’autres PC par la suite car on peut copier facilement les fichiers.

Or, ce raisonnement peut également s’appliquer aux paiements effectués sur internet avec une devise numérique. C’est d’ailleurs ce qui a posé de gros problèmes pendant de nombreuses années car toutes les méthodes de paiement alternatives qui ne se basaient pas sur monnaies officielles pouvaient facilement être dupliquées.

Ainsi, lorsqu’on possédait un certain montant d’une devise virtuelle et qu’on désirait payer avec, il n’était pas toujours garanti que celle-ci soit transférée dans la poche du destinataire en étant soustraite de son compte personnel. Il était donc parfois possible d’utiliser plusieurs fois le même montant pour envoyer de l’argent à différents individus.

Le Bitcoin, la première cryptomonnaie à résoudre ce problème

La double dépense a été un gros problème pendant de nombreuses années pour tous les systèmes de paiement qui ont tenté de voir le jour sur internet. S’il était possible de mettre au point des systèmes plus ou moins sécurisés, il existait néanmoins toujours des failles de sécurité qui pouvaient permettre à des individus malhonnêtes de contourner le système.

Mais ce souci de double spending a été réglé avec l’arrivée du Bitcoin, la première cryptomonnaie au sens où nous considérons ce terme aujourd’hui. Grâce à la technologie blockchain qui garde en mémoire toutes les transactions qui ont été effectuées grâce au Bitcoin, il est ainsi possible de pouvoir dire avec exactitude le montant que possède chaque utilisateur.

A chaque fois qu’une opération est effectuée, il est possible de savoir quels sont les BTC qui vont être utilisés, c’est-à-dire être transférés d’un compte à un autre. Et cela, depuis le lancement du Bitcoin à la fin des années 2000. En analysant la blockchain, on peut donc tracer toutes les transactions qui ont été effectuées et ainsi éviter la duplication frauduleuse de BTC.

Conclusion sur la double spending

La double spending a longtemps été un problème qui empêchait la création de moyens de paiement alternatifs sur internet. En effet, il était alors impossible de pouvoir garantir avec certitude que l’argent allait transiter des mains d’une personne envers une autre sans que cette somme puisse être utilisée plusieurs fois.

Grâce à la technologie blockchain et son registre distribué, il est désormais possible de pouvoir éviter le problème de la double dépense. De ce fait, il est désormais possible d’utiliser des cryptomonnaies en toute sécurité afin de réaliser des achats de pair à pair sans que cela ne pose le moindre risque.

Retour au lexique (insérer lien)

Nicolas Impellizzeri

J'ai découvert le monde des cryptomonnaies en janvier 2018. Arrivé au pire moment pour investir, je n'ai depuis lors jamais cessé de me former et partage désormais mes connaissances afin de faciliter l'adoption des cryptos.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.