Qu’est-ce que le proof of stake ?

jeu 14 Oct 2021 ▪ 6h00 ▪ 4 min de lecture - par Nicolas Impellizzeri

Le proof of stake, qu’on peut également écrire proof-of-stake ou PoS, est un consensus qui permet de faire fonctionner certaines cryptomonnaies. En langue française, on peut retrouver l’appellation preuve d’enjeu même si la version anglaise est également couramment utilisée.

Dans cet article, nous allons voir ensemble, dans les très grandes lignes, comment fonctionne le PoS, les actifs numériques qui s’en servent et ses avantages par rapport à d’autres consensus.

Comment fonctionne, dans les grandes lignes, le PoS ?

Le PoS fonctionne grâce à des tokens que des utilisateurs placent en « stake », c’est-à-dire qu’ils mettent en gage. En ayant placé un certain nombre de jetons en stake, ils peuvent alors devenir des validateurs du réseau ou déléguer les tokens qu’ils ont staké à d’autres vérificateurs en échange d’une rémunération. Dans ce dernier cas, on peut alors parler de delegated proof of stake (DPoS).

Lorsqu’on devient un vérificateur sur le réseau, on s’occupe alors de traiter les transactions en s’assurant qu’elles sont conformes. En cas de traitement correct des opérations, on est récompensé via des tokens du projet (dans la plupart des cas). Par contre, si on agit de façon frauduleuse, on est puni et on perd des tokens avec le risque d’être exclut des validateurs.

De cette façon, les personnes qui s’occupent de valider les transactions ont un intérêt à rester honnête car ils peuvent être pénalisé avec les enjeux qu’ils ont mis en gage pour devenir vérificateur sur le réseau.

Quelles sont les cryptomonnaies les plus célèbres qui utilisent le proof-of-stake ?

Il existe énormément de consensus différents et toutes les cryptomonnaies n’utilisent pas le proof-of-stake. De même, chaque actif numérique qui utilise le PoS utilise une version différente de ce consensus par rapport à un autre.

Parmi les projets les plus capitalisés du moment, en voici 3 qui utilisent la preuve d’enjeu comme consensus :

  • Polkadot ;
  • EOS ;
  • Tezos.

Cependant, un mastodonte prévoit de passer en proof-of-stake bientôt : Ethereum 2.0. Au moment où nous rédigeons ces lignes (juillet 2021), la blockchain Ethereum fonctionne toujours selon un consensus proof-of-work mais une prochaine mise à jour devrait faire basculer le réseau en PoS.

Quel est l’avantage principal de la preuve d’enjeu ?

La preuve de travail (proof-of-work), avec le Bitcoin en tête, a une réputation exécrable au niveau de son impact sur l’environnement. En effet, pour qu’un tel système fonctionne et soit sécurisé au mieux, il faut posséder des appareils de mining surpuissants qui dépensent énormément d’énergie, bien plus que certains pays du monde.

Avec la preuve d’enjeu, la puissance de calcul nécessaire à la vérification des transactions est considérablement moindre. En effet, en forçant les vérificateurs des transactions à mettre des tokens en gage, ceux-ci n’ont aucun intérêt à tenter de manipuler les transactions qui se déroulent sur le réseau sans quoi ils peuvent être sanctionnés financièrement.

Puisque l’incitant à la triche est quasiment réduit à zéro, il n’est dès lors plus nécessaire de devoir utiliser d’énormes ressources en électricité pour traiter des transactions. Les algorithmes peut alors être moins complexes, ce qui se traduit par des demandes en énergie nettement moindres.

Conclusion sur le proof of stake

Le proof of stake est un consensus qui existe parmi de nombreux autres dans l’industrie blockchain. Sa spécificité est de demander aux personnes qui veulent vérifier des transactions de mettre en gage des tokens du projet (la preuve d’enjeu).

Lorsqu’ils agissent honnêtement, ils sont alors récompensés en obtenant la plupart du temps des jetons du projet. Par contre, lorsqu’ils tentent de tricher en n’approuvant pas correctement les transactions, alors ils peuvent être sanctionnés en perdant les jetons qu’ils ont mis en gage et en se faisant exclure de la liste des personnes autorisées à vérifier les transactions.

Retour au lexique

A
A
Nicolas Impellizzeri

J'ai découvert le monde des cryptomonnaies en janvier 2018. Arrivé au pire moment pour investir, je n'ai depuis lors jamais cessé de me former et partage désormais mes connaissances afin de faciliter l'adoption des cryptos.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 61 966,64 $ 0.69%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 3 737,36 $ -2.8%
DEFI (DEFIPERP) 11 585,90 $ -2.77%
MARKETS (ACWI) 103,62 $ -0.01%
GOLD (XAUUSD) 1 766,44 $ -0.05%
TECH (NDX) 15 260,00 $ 0.75%
CURRENCIES (EURUSD) 1,16 $ 0.17%
CURRENCIES (EURGBP) 0,845550 £ 0.34%
CRUDEOIL (USOIL) 81,88 $ -0.72%
IMM. US (REIT) 2 672,89 $ 0.24%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching d’une heure avec un expert. Remplissez le formulaire et notre expert vous contactera sous 24 heures.