A
A

La cupidité a causé la chute de FTX selon Marieke Flament

mar 22 Nov 2022 ▪ 13h00 ▪ 3 min de lecture - par Elina Samsoudine

Les cryptomonnaies en-soi n’ont certainement rien à voir avec la chute spectaculaire de FTX selon Marieke Flament, la PDG de NEAR Fondation. L’erreur humaine est la seule cause, et les réglementations ne résoudront rien. La solution est ailleurs.   

FTX

Marieke Flament : la cryptomonnaie tire sa valeur de la cupidité

La cryptomonnaie est un actif spéculatif. Actuellement, elle tire sa valeur principalement de la cupidité et compte sur la cupidité des autres avec l’espoir que ce régime se poursuive jusqu’à ce que le château de cartes s’effondre. Après quoi, les gens croulent sous les pertes. En tenant compte de cette réalité, Marieke Flament, actuelle PDG de NEAR Fondation, soutient que cette cupidité, doublée de la manipulation, explique la chute de FTX.

L’effondrement de FTX est une erreur humaine, selon Marieke Flament.

Les manipulations et les tromperies restent des erreurs humaines incontrôlables, dit-elle. Il faut se rendre à l’évidence, l’humain n’est pas digne de confiance. Aussi, ceux qui croient que des réglementations plus claires peuvent régler les choses font fausse route. Aucune réglementation ne pourra endiguer ces tares. Marieke Flament assure que la crypto, comme la finance traditionnelle, subit ces erreurs humaines. 

Libérer le potentiel de la blockchain, voilà la solution

Les répliques de l’effondrement de FTX sur le marché de la crypto continuent de se propager et d’impacter le marché. La reprise sera difficile, mais pas impossible, surtout si l’écosystème trouve la bonne solution. Cette solution, c’est la transparence et la décentralisation. En gros, il faut tirer parti de la blockchain et privilégier la décentralisation. Selon Marieke Flament, FTX a évolué dans un cercle fermé, ce qui en a fait une entité quelque peu centralisée. C’est l’erreur à ne plus faire.

Il faut insister sur la décentralisation et exiger la transparence des plus grands exchanges. Par ailleurs, les échanges doivent reposer sur des idéaux. Ils ne doivent surtout pas être motivés par la cupidité. Cela permet de créer un environnement neutre et sain pour les consommateurs. L’écosystème doit profiter de cette période de crise pour faire une purge et mettre en exergue les entreprises transparentes, décentralisées, animées par des idéaux et des convictions. 

La cryptomonnaie a de beaux jours devant elle. Ce n’est là que le début d’une nouvelle ère. Peu importe les crises, il faut juste tirer des leçons des erreurs du passé. La seule façon d’avancer maintenant est la décentralisation.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Elina Samsoudine avatar
Elina Samsoudine

Je tombe par hasard dans la cryptosphère et assiste à la naissance d’une ère nouvelle, celle de la DeFi. Tout est question de liberté économique, de transparence et d’opportunités accessibles à tous. Voilà un univers qui gagne à être connu.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !