A
A

La demande d’ETF Bitcoin de BlackRock a-t-elle des chances de prospérer ?

sam 24 Juin 2023 ▪ 4 min de lecture ▪ par Luc Jose A.
S'informer Investissement

Le gestionnaire d’actifs BlackRock a provoqué l’explosion du cours du bitcoin avec sa récente procédure d’ETF Bitcoin. Une demande, déposée auprès de la SEC, dont on se demande si elle va y accéder sachant qu’elle s’y est jusqu’ici opposée.

Une pièce de Bitcoin avec la mention ETF Bitcoin

Des possibilités de succès limités pour la demande d’ETF Bitcoin de BlackRock

BlackRock a récemment déposé une demande d’ETF Bitcoin auprès de la SEC. L’ambition de la compagnie, qui est l’une des plus grandes firmes de gestion d’actifs au monde, est claire. Il s’agit, grosso modo, de faciliter l’accès au bitcoin à des investisseurs institutionnels.

Cette démarche qui cible particulièrement les investisseurs institutionnels frileux vis-à-vis des cryptos a eu une conséquence immédiate. Le prix du bitcoin est passé de 25 000 $ à 28 000 $. Il a atteint 30 000 $ aux dernières nouvelles. Ceci, alors même qu’il n’est pas certain que la SEC fasse droit à la demande d’ETF Bitcoin de BlackRock.

Pour la compagnie de trading QCP Capital, cela a très peu de chances d’arriver. La société pense qu’à court terme pour le moins, la SEC pourrait s’opposer à la demande d’ETF Bitcoin de BlackRock. Ce qui, en soi, ne serait pas un évènement. Car, jusqu’ici, le régulateur s’est opposé à toutes les demandes d’ETF Bitcoin qui lui ont été soumises.

Sauf changement de politique du patron de la SEC

En cause, la politique de Gary Gensler qui a farouchement bloqué toutes procédures de ce genre. Sans compter que le patron de la SEC n’est pas en phase avec les firmes cryptos. Contre ces dernières, le responsable mène en effet une chasse aux sorcières soutenue. Ceci, en poursuivant certaines des plus importantes d’entre elles comme Binance et Coinbase notamment.

Ce que suggère l’analyse de QCP Capital, c’est que la procédure d’ETF Bitcoin de BlackRock est inopportune. Car, elle intervient dans des circonstances qui limitent quelque peu ses chances de succès. Ce qui n’exclut pas que le bitcoin fasse l’objet du tout premier fonds négocié en bourse aux États-Unis.

« Mais, avec Gensler à la tête de la SEC, nous ne sommes pas convaincus que l’approbation réelle de l’ETF se produise à court terme. Néanmoins, il y a une place énorme pour le BTC et l’ETH institutionnels dans le monde de la gestion d’actifs, et au cours des prochains mois et années, nous verrons de nouvelles étapes dans cette direction », indique QCP Capital.

Notons tout de même que BlackRock, c’est quelque 576 demandes de toutes sortes introduites auprès de la SEC. Ce, pour seulement un seul refus du régulateur. La société va-t-elle essuyer son deuxième refus ? Seule la SEC a la réponse à cette interrogation.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.