A
A

La justice américaine va saisir 460M$ en actions Robinhood liées à FTX

jeu 05 Jan 2023 ▪ 18h00 ▪ 4 min de lecture - par Gilles Cedric YAKAM

Reuters a publié un rapport dans lequel la justice américaine annoncerait la saisie prochaine d’actions Robinhood liées à Sam Bankman-Fried. En effet, l’ex-PDG et fondateur de FTX est au tribunal pour fraude. L’exchange crypto qu’il a créé a inexplicablement fait faillite emportant des milliards de dollars de fonds clients.

Robinhood
Cointelegraph relayant l’information sur la prochaine saisie d’action Robinhood liées à FTX.

Des actions Robinhood très convoitées

Plusieurs investisseurs ayant perdu de l’argent dans la débâcle de FTX revendiquent la propriété de ces actions. Cointelegraph nous apprend en effet que BlockFi, Sam Bankman-Fried et Yonathan Ben Shimon, un créancier de FTX, réclament ces actions Robinhood. Le ministère de la Justice américain semble avoir tranché en saisissant tout simplement les actions. Il s’agit précisément de 56 millions d’actions Robinhood valant environ 460 millions de dollars. Toutefois, la saisie n’est pas due à la dispute des trois acteurs, mais plutôt aux ennuis judiciaires de Bankman-Fried. L’ancien PDG de FTX a plaidé non coupable pour 8 chefs d’accusation, y compris fraude et violation de plusieurs lois en matière de finance.

D’après les procureurs, Bankman-Fried se serait livré à une « fraude aux proportions épiques » pendant de longues années. Il aurait mené des activités financières douteuses dans le cadre de ses fonctions à FTX. Elles auraient fini par coûter des milliards de dollars aux investisseurs, prêteurs et clients. L’un des faits les plus graves serait qu’il utilisait par exemple les fonds clients pour alimenter Alameda Reseach, son propre fond spéculatif.

À toutes ces accusations, l’ex-PDG de FTX se contente de reconnaitre des défaillances dans la gestion des risques chez FTX. Mais il ne pense pas que cela justifie une responsabilité pénale.

Sam Bankman-Fried disposait-il des fonds clients comme bon lui semblait ?

Du temps où il était encore en activité chez FTX, SBF a acheté environ 7,42 % des actions de Robinhood à travers Emergent Fidelity Technologies Ltd. Il l’a fait avec des fonds empruntés à Alameda Research. Un affidavit soumis en décembre à Antigua le prouve.

Il a également déclaré détenir 90 % de la société Emergent. Les 10 % restants appartenaient à Gary Wang, un autre ancien dirigeant de FTX. Wang quant à lui s’est évité une lourde peine en plaidant coupable de fraude. En effet, il faut rappeler que SBF risque jusqu’à 100 ans de prison en plaidant non-coupable.

En ce moment, une action Robinhood vaut environ 8,36 dollars. BlockFi Inc qui revendique les mêmes actions que SBF est, elle aussi, une entreprise crypto qui a fait faillite. Elle est en procédure de liquidation à Antigua où elle a été enregistrée.

Toutes les parties impliquées dans l’affaire FTX, SBF le premier, essaient de s’en tirer avec le maximum d’argent possible. On se souvient de Kevin O’Leary, un investisseur ayant perdu 10 millions qui jurait les récupérer à tous les prix. Bankaman-Fried quant à lui attend son procès. Il est en résidence surveillée dans la maison de ses parents en Californie depuis son extradition depuis les Bahamas. Mais il peut voyager si cela est nécessaire.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Gilles Cedric YAKAM avatar
Gilles Cedric YAKAM

Rédacteur web SEO spécialisé dans les crypto-monnaies, la finance décentralisée et le Web 3, je produis des textes engageants et d'actualité. Mon but est de démocratiser l'univers de la crypto et informer les lecteurs des nouveautés dans le secteur.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !