A
A

La NASA va authentifier les alunissages avec la blockchain

dim 01 Oct 2023 ▪ 3 min de lecture ▪ par Luc Jose A.
S'informer Blockchain

Après avoir conquis l’univers du luxe, la technologie blockchain pénètre de plain-pied l’univers de l’exploration spatiale. Accusée d’avoir « inventé ses missions lunaires », la National Aeronautics and Space Administration (NASA) veut se servir de la blockchain pour authentifier ses prochaines missions Artemis. À ses côtés, deux puissantes entités. Les détails dans la suite.

Logo de la NASA, qui veut adopter la blockchain pour préserver sa réputation

Authentification des alunissages de la NASA pour rassurer

À ce jour, la NASA n’a jamais pu prouver que les missions alunissages qu’elle a effectuées entre 1969 et 1979 n’étaient pas « inventées ». Désormais, l’agence s’associe à la startup Lonestar et la Digital Isle of Man pour créer un moyen de prouver l’alunissage grâce à la technologie blockchain.

Les partenaires vont mettre en place une solution de stockage à long terme de données lunaires basée sur la blockchain. Il s’agit de cubes de données à envoyer sur la Lune pour l’enregistrement sur la blockchain des données liées à la présence humaine sur la Lune.

Les astronautes envoyés interagiront avec cette solution de stockage de données lunaires pour enregistrer leurs interactions avec la planète sur la blockchain et en temps réel. Les données sécurisées dans les cubes pourront donc être vérifiées depuis la Terre. Fondée sur l’immuabilité de la blockchain, cette solution fonctionnera avec l’énergie solaire et ne nécessitera pas une infrastructure particulière pour être opérationnelle.

La NASA va utiliser la technologie blockchain dans l’espace

Test de la solution de stockage de données lunaires en février 2024

Selon l’annonce de la NASA, l’envoi sur la Lune des cubes de données sécurisées aura lieu en février 2024. L’agence prévoit aussi lancer la mission Artemis 2 dès novembre 2024, qui ne sera pas à proprement parler un alunissage. Les astronautes feront une orbite autour de la lune avant de revenir sur Terre. Le déploiement de la solution pourrait donc se faire d’abord en orbite.

Après ce dernier test, le gouvernement autorisera le lancement de la mission Artemis 3 en 2025. Ce sera une mission d’alunissage. On espère que le test de la solution des cubes de données lunaires marchera. Sa mission Artemis 3 en 2025 sera ainsi l’occasion pour la NASA de prouver au monde qu’elle a envoyé des humains sur la Lune. Dans le cas contraire, les théories de complots continueront à mettre à mal la réputation des États-Unis en matière d’exploration spatiale.

Maximisez votre expérience Cointribune avec notre programme 'Read to Earn' ! Pour chaque article que vous lisez, gagnez des points et accédez à des récompenses exclusives. Inscrivez-vous dès maintenant et commencez à cumuler des avantages.


A
A
Luc Jose A. avatar
Luc Jose A.

Diplômé de Sciences Po Toulouse et titulaire d'une certification consultant blockchain délivrée par Alyra, j'ai rejoint l'aventure Cointribune en 2019. Convaincu du potentiel de la blockchain pour transformer de nombreux secteurs de l'économie, j'ai pris l'engagement de sensibiliser et d'informer le grand public sur cet écosystème en constante évolution. Mon objectif est de permettre à chacun de mieux comprendre la blockchain et de saisir les opportunités qu'elle offre. Je m'efforce chaque jour de fournir une analyse objective de l'actualité, de décrypter les tendances du marché, de relayer les dernières innovations technologiques et de mettre en perspective les enjeux économiques et sociétaux de cette révolution en marche.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.