A
A

La preuve de réserves de Binance ne convainc pas !

mar 13 Déc 2022 ▪ 12h00 ▪ 3 min de lecture - par Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Tout a commencé le mois dernier quand Binance a publié une preuve de ses réserves après l’effondrement de FTX. L’échange permettait à ses clients de vérifier leurs actifs ainsi que leur situation nette grâce à un arbre Merkle. Seulement, pour beaucoup d’experts de la finance, ce rapport était inutile, car il n’inclut pas de passif. Ces derniers ont donc lancé des signaux d’alarme pour dénoncer cet état de fait. 

Crypto : Binance dans le viseur du ministère américain de la Justice (DOJ) ?
La preuve de réserves de Binance suscite des doutes

Des spécialistes de la finance s’opposent au rapport de Binance

Le 7 décembre, la société d’audit international Mazars, a dévoilé son rapport d’audit sur les réserves en bitcoins de Binance. Dans ce rapport, il était mentionné que Binance contrôle 9,7 milliards de dollars, soit 575 742,42 bitcoins. Mazars avait dans la foulée révélée que l’échange Binance est garantie à 101 %

En réaction, des spécialistes comptables et financiers consultés par Wall Street Journal ont relevé des défaillances quant aux preuves de réserves présentées par Binance. En effet, ils n’ont pas hésité à soulever des drapeaux rouges sur les finances de l’échange crypto. 

Parmi les défaillances relevées, il y a le manque d’informations sur la structure de l’entreprise. En effet, le directeur de la stratégie de Binance, Patrick Hillmann, a été incapable de nommer la société mère de l’échange. Il justifie cela par le fait que Binance traverse une réorganisation structurelle de l’entreprise depuis deux ans. 

De plus, le manque d’informations sur la qualité des contrôles internes apparaît comme une seconde défaillance relevée par un ancien gestionnaire d’investissement. Il déplore également la gestion inquiétante des liquidations d’actifs de Binance dans le but de couvrir les prêts sur marge. Enfin, pour le membre du Financial Accounting Standards Board (FASB), le rapport d’audit de Mazars ne donne pas suffisamment confiance aux investisseurs.

Par ailleurs, le ratio de 1:1 des réserves aux actifs des clients n’a pas été atteint. Pour cause, Mazars dans son audit a exclu les actifs prêtés aux utilisateurs par le biais de prêts ou de comptes sur marge. Du coup, la preuve de réserves de Binance garantie à 97 % se révèle erronée. . 

Conclusion

Afin d’assurer la transparence au sein de son écosystème, Binance a procédé à l’audit de ses comptes. Au terme de celui-ci, le cabinet international Mazars a garanti de 101 % les preuves de réserves en bitcoins de Binance. Cela a provoqué une vague de sorties d’experts financiers et comptables qui ont levé des drapeaux rouges sur chaque défaillance relevées.  

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN avatar
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Doctorant en droit financier et rédacteur web SEO expérimenté, Cédrick Aimé est passionné par les cryptomonnaies, le trading, etc. Il participe naturellement grâce à ses articles à la révolution blockchain au quotidien pour une meilleure démocratisation de la DeFi.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !