A
A

La ville de Cannes « tokenise » son patrimoine urbain !

mar 12 Avr 2022 ▪ 14h30 ▪ 5 min de lecture - par Grégoire Morat

La ville de Cannes s’apprête à rentrer dans l’histoire ! En effet, le mardi 5 avril 2022, la Mairie de Cannes a annoncé via Twitter son intention de vendre sous la forme de NFT 10 monuments emblématiques de la ville. Une mini-révolution en Europe, car Cannes va devenir la première ville européenne à numériser sous la forme de NFT son patrimoine local. Pour le Maire, David Lisnard, ce projet a vocation à « favoriser l’attractivité de la destination ».

Cannes à l’origine d’une projet pionnier

Dix sites transformés en NFT et inscrits dans la blockchain seront vendus aux enchères lors du Cannes Lions International Festival of Creativity, qui se déroulera du 20 au 24 juin 2022. Par exemple, Le Vieux-Port, le marché Forville, le Palais des festivals et des Congrès, l’île Sainte-Marguerite seront convertis en NFT. Comme le projet est totalement disruptif, la démarche est avant tout pédagogique.

Faire face à la potentielle incrédulité des habitants vis-à-vis des NFT

L’un des principaux problèmes reprochés aux NFT est le manque d’assimilation au monde réel. Effectivement, la question de la propriété est très souvent soulevée. Le méconnaisseur se demande souvent l’intérêt d’acheter un bien qui n’existe que sur la blockchain. Pour y faire face, la mairie a décidé d’offrir une « récompense » associée à chaque NFT. Les acquéreurs recevront également une reproduction 3D du site dont ils feront l’achat du NFT représentatif. Les NFT seront également présenté au grand public lors d’un spectacle de drones accessible à tous à l’été 2022.

Le projet met en avant une startup locale

Pour mettre en vente ces œuvres numériques, la Marie de Cannes a décidé de collaborer avec la société cannoise Petrimm. Celle-ci est spécialisée dans l’intelligence artificielle et l’e-commerce. L’ensemble du projet, intitulé « I Meet My NFT », sera présenté lors du world AI Cannes Festival, qui se déroulera du 14 au 16 avril prochain. Le festival, qui existe depuis 1954, a pour objectif de mettre en avant les innovations dans les secteurs de la communication et de la publicité, ainsi que la créativité, moteur du progrès. Avec I Meet My NFT, le festival s’inscrit dans la modernité et pourra attirer un nouveau public, amateur de l’univers de la blockchain.

L’environnement et les Cannois sont pris en considération

L’univers des NFT est souvent emprunt à des critiques quant à son impact écologique. C’est pourquoi la Ville anticipe en promettant de reverser 10 % de la valeur de la vente au Fonds de dotation de Cannes, qui finance des projets écologiques. De plus, pour faire accepter le projet aux habitants, le dernier NFT disponible sera offert à un Cannois par tirage au sort.

Un intérêt économique pour la ville de Cannes

Si la Mairie communique beaucoup sur la volonté de promouvoir son patrimoine local, le projet peut aussi être une belle opération financière pour la ville. C’est d’ailleurs tout l’enjeu de l’association de la Mairie de Cannes et Petrimm, comme le déclarait le maire de Cannes : « la municipalité se positionne ainsi sur un marché innovant en pleine expansion, source d’attractivité, de rayonnement et de richesse ». Pertimm s’est engagée à reverser des royalties à la ville. Le barème est progressif en fonction du chiffre d’affaires de la vente, à titre indicatif une vente à 2 millions d’euros (soit 200 000 euros par NFT) rapporterait 350 000 euros à la ville.

L’ensemble du projet sera présenté en détail par Charles Henri Puaux, président de Pertimm, ce samedi 16 avril 2022. Ce projet s’inscrit dans la lignée du développement des NFT dans le domaine culturel. On connaissait la tokenisation d’œuvres d’arts des musées (comme celles du prestigieux musée de l’Ermitage ou celles de la Galerie des Offices) et les musées de NFT (comme l’exposition Invisible Aeter au sein du musée de l’Ermitage). Cannes est à l’aube de lancer une nouvelle tendance : la tokenisation du patrimoine urbain de sa ville.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Grégoire Morat avatar
Grégoire Morat

Étudiant passionné par l’entrepreneuriat et fasciné par les technologies derrières les cryptos ! Eh oui, je suis persuadé que les deux sont intimement liés : la blockchain et les NFT sont en train de révolutionner de nombreux secteurs et présentent des opportunités inédites.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !