A
A

L'Afrique du Sud rejoint la fronde contre le Dollar

sam 21 Jan 2023 ▪ 9h00 ▪ 4 min de lecture - par Nicolas Teterel

La ministre sud-africaine des affaires étrangères Naledi Pandor veut une alternative au dollar.

dollar bitcoin

La terre de Mandela ne veut plus du dollar

Après l’Arabie Saoudite, qui accepte désormais d’autres monnaies que le dollar en paiement pour son pétrole, l’Afrique du Sud s’émancipe à son tour.

Naledi Pandor a déclaré au micro de RIA Novosti : « Nous avons toujours été préoccupés par la domination du dollar et par la nécessité d’envisager une alternative ».

« Les systèmes actuellement en place ont tendance à privilégier les pays très riches et constituent un véritable défi pour les pays qui, comme nous, doivent effectuer des paiements en dollars […]. Je pense que nous avons besoin d’un système plus équitable. C’est une question dont nous discutons avec les ministres des BRICS », a-t-elle ajouté.

La ministre des Affaires étrangères s’en est également pris à une loi récemment votée par le Congrès américain visant à réduire les relations entre la Russie et l’Afrique :

« Je crois que cette loi totalement injustifiée devrait être tuée dans l’œuf. Je pense que c’est une intrusion allant à l’encontre du droit international. Nous l’avons clairement dit à nos collègues américains. »

Alliant les actes à la parole, l’Afrique du Sud participera à des exercices militaires navals conjointement avec la Russie et la Chine. L’opération « Mosi » se déroulera fin février au large du port de Durban.

Cela fait presque un an que l’OTAN et la Russie s’affrontent en Ukraine et il devient clair que cette guerre proxy est l’occasion que de nombreux pays attendaient pour se dédollariser.

Les déplacements incessants du ministre des Affaires étrangères Sergei Lavrov aux quatre coins du monde pour appeler à ne plus échanger en dollar portent leurs fruits.

De nombreux pays auparavant anxieux à l’idée de se faire irakiser répondent à l’appel de Moscou.

Le Dollar est une arme

Le dollar n’est pas une monnaie neutre. Le pétrodollar force les nations à détenir l’essentiel de leurs réserves de change en dollar (60 %). Soit 7 000 milliards que les banques centrales placent dans la dette US pour engranger des intérêts.

Ces dollars reviennent donc au bercail. Ce système permet aux États-Unis d’afficher une balance commerciale chroniquement déficitaire sans que le dollar ne s’écroule. De vivre aux dépends des autres, en somme.

Certains diront que le marché de la dette US est le plus liquide et le plus sûr au monde. Certes, jusqu’à ce ne soit plus le cas… La Russie a vu ses 300 milliards de dollars et euros être gelés dès le début du conflit ukrainien.

Cela n’a pas échappé à la Chine qui possède de la dette américaine à hauteur de 1000 milliards de dollars. Jeu dangereux… Le dollar est une arme et la BNP Paribas s’en souvient encore.

Le réseau SWIFT, qui noyaute la vaste majorité des transactions internationales, est également un outil de domination au service de l’Empire. L’Iran en est déconnectée depuis de nombreuses années et attend avec impatience que les BRICS adoptent un nouveau système.

Mais quelle sera cette nouvelle monnaie qui pourrait prétendre remplacer le dollar et le réseau SWIFT ?

Le Bitcoin bien entendu, qui est une monnaie en même temps qu’un réseau de paiement. Deux-en-un. Apatride, non adossé à une dette ponzienne, limité à 21 millions d’unités et non censurable, le Bitcoin apparait comme une évidence.

« Graduellement d’abord, et puis soudainement ».

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Nicolas Teterel avatar
Nicolas Teterel

Journaliste rapportant sur la révolution Bitcoin. Mes papiers traitent du bitcoin à travers les prismes géopolitiques, économiques et libertaires.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !