A
A

Layer 2 : Comprendre la mise à l'échelle de la seconde couche

lun 02 Jan 2023 ▪ 9h00 ▪ 4 min de lecture - par Emile Stantina

Ethereum est l’un des réseaux de blockchain les plus populaires actuellement utilisés. Tout le monde peut utiliser Ethereum pour créer des applications décentralisées, lancer des tokens et utiliser de l’argent numérique. Le potentiel d’Ethereum pour dynamiser l’espace DeFi (finance décentralisée), la capitalisation en hausse constante d’ETH (son jeton natif) et le développement des NFT vont augmenter davantage le nombre d’applications. L’acceptation généralisée d’Ethereum se présente comme un avantage, mais pose également des problèmes d’utilisation. En 2021, les transactions sur les réseaux sont devenues particulièrement coûteuses et lentes. Les solutions de mise à l’échelle de layer 2 ou seconde couche permettront d’améliorer l’expérience utilisateur.

Les Layer 2 sont sûrement la solution de scalabilité pour la blockchain Ethereum, mais pas que,

Qu’est-ce que la mise à l’échelle grâce aux layer 2 ?

Pour comprendre cette notion, il faut d’abord considérer la blockchain Ethereum comme la couche principale (la couche 1). En tant que chaîne primaire, Ethereum n’a pas une capacité de réseau illimitée. Au lieu de cela, son débit est limité à environ 15 transactions par seconde. Le plafond de performance d’Ethereum explique pourquoi les transactions deviennent coûteuses et lentes lorsque trop de personnes utilisent le réseau. En somme, trop de trafic encombre Ethereum et le réseau devient difficile à utiliser.

Les développeurs ont donc envisagé les solutions de mise à l’échelle de la couche 2 (Layer 2 ou L2) pour pallier ces aléas. Les L2 traitent les transactions sur une blockchain connectée à Ethereum. Les transactions sont ensuite cumulées dans un bloc de cumul. Le bloc cumulatif est envoyé à Ethereum en une seule transaction plutôt qu’en plusieurs. Étant donné que tous les participants partagent les frais de transaction du bloc cumulatif, les microtransactions qui composent le bloc sont très peu coûteuses et plus rapides.

Les layer 2 potentiels sur la blockchain Ethereum

Quelques exemples de solutions de L2

Toutes les solutions de seconde couche se concentrent sur un élément : déplacer la majorité des transactions hors de la chaîne. En conséquence, les L2 améliorent la vitesse de traitement des transactions tout en réduisant les frais de transaction. En peu de temps, de nombreuses solutions Ethereum de seconde couche ont été déployées. Certaines sortent du lot. Voici quelques-unes des meilleures solutions de seconde couche pour Ethereum qui ont réussi à résoudre de nombreux problèmes critiques.

Polygon, anciennement Matic, est une plateforme émergente pour développer des réseaux blockchain basés sur Ethereum et les connecter entre eux. Il comprend tous les outils et composants importants requis par les développeurs pour la création d’instances Ethereum optimisées. Cartesi est une autre solution de référence. En plus de résoudre les frais de transaction élevés et les problèmes de latence, Cartesi résout aussi les problèmes de compatibilité avec la technologie héritée et les piles logicielles.

Pour conclure

Les meilleures solutions Ethereum de seconde couche ont évolué pour répondre à l’évolutivité et aux frais de transaction élevés sur le réseau Ethereum. En fait, l’évolutivité est une exigence prometteuse pour assurer l’adoption généralisée d’un réseau blockchain. En outre, des frais de transaction moins élevés pourraient encourager davantage d’utilisateurs à utiliser la blockchain Ethereum. Les solutions de layer 2 fournissent la réponse optimale à la charge accrue sur le réseau Ethereum en permettant le calcul hors chaîne.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Emile Stantina avatar
Emile Stantina

Passionné par la technologie blockchain et les cryptomonnaies, nous contribuons à vulgariser et à démocratiser ce nouveau monde. « Chancellor on brink of second bailout for banks »

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !